Près de trois Français sur quatre se disent prêts à sacrifier le Nouvel An pour lutter contre le Covid-19

Nouvel an

Alors qu’un couvre-feu sera finalement instauré le 31 décembre prochain, aux antipodes des annonces initiales d’Emmanuel Macron au mois de novembre dernier, trois Français sur quatre se sont récemment déclarés, dans un sondage Cnews, favorables à une telle mesure pour éviter « une flambée de l’épidémie de Covid-19 » lors du Nouvel An.

Un tiers des Français « certains de respecter les mesures »

Malgré les promesses d’Emmanuel Macron d’un déconfinement progressif à partir du mardi 15 décembre, c’est un fait : il faudra bel et bien rester chez soi le soir du nouvel An. Car selon le gouvernement, « le réveillon concentre tous les ingrédients d’un rebond épidémique ».

Si le Premier ministre Jean Castex n’a pas exclu qu’on puisse inviter quelques personnes le 31 décembre prochain, reste qu’un couvre-feu sera bel et bien instauré ce soir-là, à l’instar de tous les autres soirs (excepté celui du 24 décembre, fête de Noël oblige).

Une annonce en forme de douche froide, aux antipodes de celles faites par Emmanuel Macron en novembre dernier, mais qui ne semble pas gêner plus que ça les Français, près des trois quarts d’entre eux se déclarant prêts à sacrifier le nouvel an pour lutter contre le Covid-19 dans un récent sondage de Cnews.

Selon le média, « 69% des Français ont en effet l’intention d’accepter les consignes pour le 31 décembre ». Pour autant, « ils sont seulement 37% à être certains de les accepter ». Une statistique qui interpelle, tant les revendications contre les mesures sanitaires semblent fleurir ici et là.

Nouvel An : les jeunes plus révoltés

Selon Cnews, une différence est tout de même à noter entre les plus et moins de 35 ans. « Les moins de 35 ans sont les moins enclins à accepter ces mesures sanitaires. Chez les 18-24 ans, à peine plus de la majorité (53%) a confié qu’elle acceptait les mesures restrictives pour le réveillon du 31 décembre ».

À l’opposé, « les 65 ans et plus, catégorie de la population la plus vulnérable, sont 76% à accepter les restrictions pour le Nouvel an », indique en outre le média.

Parti de la boîte de nuit avec des confettis : Photo

Par ailleurs, Cnews rapporte également que la confiance dans le gouvernement « se stabilise » et enregistre même « une hausse de 4 points par rapport au début du mois de novembre (35%) ».

Pour autant, il est à noté que si  « 6% des sondés ont affirmé faire tout à fait confiance au gouvernement de Jean Castex », reste que 26% d’entre eux ont signalé « ne pas avoir du tout confiance ».

Crédit photo : Pexels.com (Free License/Askar Abayev) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

Une réponse

  1. Je suis choqué de voir relayé sur votre chaîne d’infos libres un sondage Cnews, avec les analyses qui en découlent.

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !