L’humoriste Dieudonné sera en tournée dans toute la France pour son spectacle En Vérité rebaptisé Gilets jaunes 2019. Cela se passera également en Bretagne, à Rennes le 18 janvier et à Nantes le 19 janvier.

Les prix débutent à partir de 34€ par personne.

A la fois insolent, provocateur, et décrié par les médias du système, Dieudonné vient également de sortir un gilet jaune sur lequel on peut lire « Macron, la sens tu la quenelle ? ».

Une quenelle qui n’en finit pas de faire parler d’elle, y compris plusieurs années après les faits ; ainsi des salariés ou ex salariés du restaurant Le Train Bleu sont-ils actuellement dans le collimateur médiatique pour avoir effectué ce geste, antisémite pour certains, signe de ralliement à Dieudonné et à sa sphère pour d’autres. Le problème…c’est que la photo diffusée a été prise il y’a déjà plusieurs années, signe de l’acharnement, y compris a posteriori, de l’etablishment.

En attendant, Dieudonné poursuit sa tournée à travers la France, et rencontre succès sur succès, ce qui horripile les autorités qui cherchent à lui mettre des bâtons dans les roues.

On vous propose ci-dessous de retrouver ses dernières vidéos, à vous de juger ensuite « le crime » !

Sa tournée en Bretagne pourrait toutefois être agitée, les militants antifascistes, appelant, comme le Gouvernement et les tenants du système, à manifester, à faire « barrage à l’extrême droite » et à empêcher un humoriste de s’exprimer. Nous vous laissons vous régaler avec le communiqué du collectif antiraciste RACINE (ci-dessous) ci-dessous :

Sa venue s’inscrit parfaitement dans le climat actuel de montée des idéaux fascistes dans le monde. Aussi bien en Italie qu’au Brésil…l’extrême-droite arrive au pouvoir sans même avoir à cacher ce qu’elle est ! Réagissons ! L’État français mène déjà une politique qui méprise, réprime et exclut les catégories sociales les plus précaires et issues de l’immigration, avec une violente répression policière ! 

À Nantes, les escaliers arc-en-ciel en faveur des droits et libertés LGBT+ ont été détériorés à trois reprises, Zemmour est venu faire une conférence, des messages de haine contre les exilé-e-s s’affichent dans nos rues tandis que la Ville de Nantes ne cesse de les expulser, les menaces et les agressions se multiplient… 

Plus largement, l’extrême droite tente de bénéficier du mouvement des Gilets Jaunes sous couvert d’apolitisme et de liberté d’expression. Loin de soutenir les luttes sociales, il est URGENT de refuser catégoriquement cette présence et cette sympathie de l’extrême droite qui exclut et divise ! Pas de compromis, leurs idées n’ont pas leur place dans un mouvement qui se veut populaire !

De même, les médias accordent une place importante aux personnalités d’extrême droite, dans un horizon politique où la gauche peine à exister. Les réseaux sociaux débordent de messages racistes, sexistes, homophobes…en toute impunité ! 

Face à cette escalade et cette banalisation de l’extrême droite, RACINE, collectif antiraciste décolonial et féministe queer, lance cet appel pour dénoncer la montée de l’extrême droite et pour que l’année 2019 débute avec une véritable force antifasciste plus que jamais mobilisée à Nantes ! 

Portons nos luttes ! Le sexisme, le racisme, l’homophobie, la transphobie, le validisme et tout autre oppression que subissent les populations les plus précarisées ne sont pas de simples opinions, elles détruisent et tuent au quotidien, souvent dans l’indifférence la plus totale ! Nous sommes d’emblée concerné-e-s par la montée de l’extrême droite ! Nos allié-e-s ne doivent pas cautionner mais au contraire lutter à nos côtés ! 

L’antifascisme doit être l’affaire de tout le monde, c’est en opposant collectivement un NON définitif à ces idées et ces actes de haine et d’oppression, que nous pourrons construire une société plus inclusive et égalitaire ! 

Faisons reculer l’extrême-droite !
Menons une lutte antifasciste et antiraciste, avec force et conviction ! »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine