István Markó, docteur en chimie et ancien professeur à l’Université catholique de Louvain (UCL) (décédé en 2017), s’est fait le défenseur, dans plusieurs médias francophones sur internet, mais aussi sur le site anglophone de Breitbart News et lors de débats publics, d’un point de vue sceptique sur la question du réchauffement climatique. Il dénonce la politique menée en la matière par l’Organisation des Nations unies (ONU) et le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Nous vous proposons de retrouver son intervention en vidéo lors de la réunion d’Agora Erasmus le 5 décembre 2015 à Bruxelles.

Marko est également l’auteur du livre « Climat : 15 vérités qui dérangent » présenté ainsi par son éditeur :

Le débat sur l’origine des changements climatiques est loin d’être clos. Ces dernières années, les faits sont venus contredire les théories du groupe international d’experts sur le climat (le GIEC). Pourquoi les températures n’ont-elles plus augmenté à la surface du globe depuis 1998, tandis que les émissions de CO2 ne cessaient de croître ? Pourquoi le volume de glace en Antarctique ne diminue-t-il pas ? Pourquoi les scientifiques impliqués dans le « Climategate » refusent-ils de fournir les données sur lesquelles se basent leurs prévisions ? Et surtout, pourquoi les prédictions alarmistes proférées par ces scientifiques ne se sont-elles pas réalisées ?

Des professionnels issus de différentes disciplines unissent leurs forces pour montrer que le débat sur le climat n’est pas clos. En dépit des pressions professionnelles qu’ils subissent, et du tsunami médiatique d’hostilité qu’ils rencontrent à chacune de leurs initiatives, les auteurs du présent ouvrage, chimistes, géologue, ingénieurs, journaliste, épistémologue, dont plusieurs scientifiques reconnus dans leurs disciplines respectives, estiment qu’il n’est plus possible de se taire. Cet ouvrage, véritable bible du « climato-scepticisme », fait la synthèse des arguments qui réfutent les thèses dominantes dans le domaine climatique. Il est montré comment, depuis quinze ans, la réalité dément systématiquement les projections du groupe d’experts international sur le climat (GIEC) et de leurs innombrables relais politiques et médiatiques. Pour que triomphe la vérité scientifique.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine