Le 7 janvier 1979, le régime communiste khmer rouge mis en place au Cambodge par Pol Pot est renversé par les Vietnamiens. Pour les Cambodgiens, c’est une libération après 4 années d’asservissement et de massacres – soutenus par des intellectuels français au nom de l’idéologie communiste.

Le 17 avril 1975 en effet les Khmers rouges était entrés dans Phnom Penh et avaient fait basculer le pays dans le chaos. Les villes furent évacuées et ses habitants réduits en esclavage dans des camps de travail, les religions interdites, tandis que dans un lycée désaffecté de la capitale, rebaptisé S-21, des milliers de prisonniers sont torturés à mort, contraints de livrer des aveux insensés.

Un des slogans des Khmers rouges était : « qui proteste est un ennemi, qui s’oppose est un cadavre ».

On comprend alors pourquoi le programme d’étude sur le génocide cambodgien de l’université Yale évalue le nombre de victimes des politiques de son gouvernement à environ 1,7 million de morts, soit plus de 20 % de la population de l’époque.

Les Khmers rouges, pourchassés à la libération du pays, poursuivront leur combat dans des maquis, et Pol-Pot vivra jusqu’en 1997.

Plusieurs documentaires intéressants sur cette période et sur le Cambodge, ci-dessous :