Sur les réseaux sociaux, beaucoup d’incompréhension après la fermeture de la cagnotte destinée à Christophe Dettinger (ou plutôt aux frais d’avocat en vue de son procès). Une fermeture toutefois peu surprenante, notamment si l’on regarde qui est à la tête de Leetchi, en l’occurence Céline Lazorthes, qui avait notamment apporté son soutien… à Emmanuel Macron, lors de la dernière élection présidentielle de 2017.

Elle retweete par ailleurs fréquemment tout ce que fait le gouvernement, et tout ce que peuvent dire ses soutiens :

Céline Lazorthes – qui investit dans une vingtaine de sociétés – aime également donner son avis sur Twitter sur tout… et n’importe quoi, et notamment sur la question raciale en France :

Elle veut également être à la pointe du combat féministe en entreprise, comme on peut le lire ici.

Rappelons par ailleurs que Leetchi a appelé publiquement à soutenir les organisations permettant aux migrants de rejoindre les côtes européennes.

Céline Lazorthes gère la société Leetchi, mais pas que : On la retrouve aussi dans les conseils d’administration d’Oney Bank (Groupe Auchan) et du think-tank GénérationLibre. Un think thank qui s’était engagé en faveur de la GPA, par exemple (Gestation pour Autrui).

Un think Thank fondé par Gaspard Koenig, qui, récemment encore, déclarait à propos du RIC souhaité par les Gilets jaunes soutenus par une majorité de l’opinion : « L’outil qu’est le n’est pas adapté, car il ouvre la voie à la tyrannie de la majorité.».

Enfin, Leetchi appartient aussi au Crédit Mutuel. Mais était aussi financé un temps par Xavier Niel, ancien actionnaire de la plateforme, dirigeant du journal « le Monde », ami d’Emmanuel Macron, conjoint de Delphine Arnault, dirigeante de Louis Vuitton (habillant Brigitte) elle-même fille de Bernard Arnault, propriétaire de LVMH (Dior, Moet, Givenchy, Gerlain…).

Cela permet de mieux comprendre, par la suite, le communiqué de la société Leetchi qui, quelques heures après la mobilisation totale du gouvernement et de quelques relais médiatiques et politiques influents, a fermé la cagnotte pour Christophe Dettinger :

Leetchi est une plateforme de collecte de dons ouverte à tous et à tous les projets. Depuis notre création, notre mission est de mettre à disposition un service pour collecter de manière simple et sécurisée des fonds pour un projet. En aucune manière, nous ne portons de jugement de valeur sur une thématique, une cause ou un projet et ne prenons nullement position. Notre équipe est présente pour faire respecter les conditions d’utilisation de notre plateforme et assurer la sécurité des collectes.

Lundi 7 janvier, un proche de Christophe Dettinger, accusé d’avoir agressé des policiers en marge de la manifestation parisienne des gilets jaunes du samedi 5 janvier, a créé une cagnotte sur notre plateforme dans le but de soutenir Christophe Dettinger.

Leetchi s’engage à ce que les fonds collectés sur la cagnotte de soutien à Christophe Dettinger servent uniquement à financer les frais de justice conformément à nos CGU et à la législation en vigueur.  En effet, nos CGU proscrivent toute incitation à la haine ou à la violence. Compte tenu des actes reprochés à Christophe Dettinger, aucune autre utilisation de la cagnotte ne saurait être acceptée.

Le transfert des fonds ne sera ainsi effectué que sur présentation de  justificatifs (Devis et Notes d’honoraires de l’Avocat). L’argent sera reversé directement  sur le compte dédié de l’avocat et ce sans aucun intermédiaire.

Au vu du montant atteint à ce jour, la cagnotte n’accepte désormais plus de contributions. Le reste de l’argent collecté sera remboursé aux participants lorsque l’ensemble des démarches juridiques auront été financées.

De quoi donner du grain à moudre à ce manifestant qui, samedi dernier à Paris, arborait un t-shirt dénonçant « La République des Copains et des Coquins ».

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019 dépêche libre de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

4 Commentaires

Comments are closed.