Guillaume Roquette (Directeur du Figaro Magazine) s’insurge que l’ONG SOS Méditerranée ait été désignée « association éducative » par l’Education Nationale : «Elle va avoir le droit de faire sa propagande dans les écoles».

JORF n°0007 du 9 janvier 2019
texte n° 15

Arrêté du 23 novembre 2018 accordant l’agrément national au titre des associations éducatives complémentaires de l’enseignement public à l’association « SOS Méditerranée »

NOR: MENE1832108A

Par arrêté du ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse en date du 23 novembre 2018, l’association « SOS Méditerranée » répond à un objet d’intérêt général, présente un mode de fonctionnement démocratique et respecte des règles de nature à garantir la transparence financière. L’association est réputée remplir ces trois critères pendant une durée de cinq ans dans le cadre de toute procédure d’agrément prévue par la législation.
L’association « SOS Méditerranée », qui apporte son concours à l’enseignement public, est agréée pour une durée de cinq ans.

Depuis que l’Aquarius – contesté en France parce que plusieurs organisations dénoncent son rôle d’aide à la venue en Europe de migrants – a perdu son pavillon, l’association cherche un nouveau navire et entend reprendre ses actions de secours aux migrants avant la fin de l’hiver

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine