Nous avons déjà consacré plusieurs articles aux VPN, Virtual Private Network (et RPV au Québec), mais les technologies, et les techniques des sites Internet pour les détecter, évoluent très rapidement. Il est donc important de faire des mises au point (tout en ayant pris connaissance de la loi à ce sujet).

Ainsi, plusieurs internautes qui s’abonnent à des VPN, dans l’optique de pouvoir regarder une série Netflix sur le catalogue américain, une compétition sportive non diffusée en France, ou payante, un film, sont parfois étonnés de  voir que malgré un VPN, en se rendant sur tel ou tel site à l’autre bout du monde et avec une connexion indiquant qu’ils sont pourtant connectés dans le pays cible, cela ne fonctionne pas.

C’est tout simplement que le VPN utilisé n’est pas formidable, et n’a pas su s’adapter. Les entreprises comme Netflix et Hulu comparent les adresses IP de leurs visiteurs à une base de données de serveurs VPN connus et bloquent l’accès de leur site Web en cas de correspondance

Trouver un VPN qui fournisse de bonnes adresses IP

Tout d’abord, lorsque vous vous connecter à un VPN, il s’agit de se dire avant toute chose : « je vais vérifier quel est mon IP ». Cela vous permet déjà de voir si ce dernier fonctionne réellement, ou pas. Pour rappel, une adresse Internet Protocol, plus communément appelée adresse IP est une identité unique attribuée à chaque périphérique ou ordinateur connecté à Internet. Les adresses IP qui se connectent directement à Internet sont appelées adresses IP publiques.

Pour parvenir à la meilleure connexion possible en matière d’anonymat, il faut trouver un fournisseur qui vous propose une adresse IP Privée quel que soit le pays dans lequel vous souhaitez vous connecter. Ainsi, vous ne la partagez pas avec d’autres utilisateurs, et vous évitez ainsi d’être connecté à partir d’une IP blacklisté par les serveurs de vos sites préférés (c’est tout simplement ce qui explique aujourd’hui que vous ne puissiez pas, par exemple, souscrire à un abonnement sur une plateforme américaine, qui détecte que votre IP est pourri).

Connaissez vous la redirection de port ?

Lorsque vous utilisez un VPN, vos données transitent par plusieurs ports. Les administrateurs réseau ferment généralement les ports les plus souvent utilisés par les VPN afin de les empêcher d’accéder au réseau.

 La redirection de port vous permet de vous connecter ou d’accéder à tout périphérique ou service connecté à Internet depuis n’importe quel endroit du monde. C’est une technique souvent utilisée pour rediriger les signaux d’ordinateur (ports) d’ordinateurs LAN (réseau local) vers des ordinateurs distants (Internet) et inversement.

Le concept consiste à intercepter le trafic de données en direction de la combinaison IP d’un ordinateur et à le rediriger vers une adresse IP différente, avec l’aide d’un VPN ou d’un proxy, ou encore d’un routeur. Ainsi, personne – hormis sans doute des professionels sur piratage informatique – ne peut ainsi connaitre l’adresse IP d’origine de ces requêtes.

Contourner un blocage VPN

Vous pouvez le faire tout d’abord en modifiant votre port VPN tout simplement. Vous pouvez également naviguer avec le navigateur Tor, en plus du VPN, et cela devrait fonctionner.

Vous pouvez également utiliser la technologie Obfsproxy, que certains VPN fournissent. Très utilisés dans les pays qui pratiquent la censure, cela permet que les données cryptées s’apparent au trafic Internet normal lors de l’inspection approfondie des paquets. Il y’a aussi la technologie Shadowsocks qui utilise le protocole SOCKS5 pour transférer des données sur un serveur proxy, ce qui lui permet de contourner le filtrage Internet.

Malgré cela, des pays qui entendent totalement contrôler leur population – la France en prend parfois le chemin eu égard de la censure qui règne sur Internet – poussent aussi l’accélérateur : Le 11 juillet 2017, le gouvernement chinois a fait la demande aux fournisseurs d’accès à internet de bloquer tous les accès aux VPN en Chine au plus tard le 1er février 2019. En juillet 2017, toutes les applications mobile de VPN ont été retirées de l’Apple Store par Apple en Chine. A compter du 1er février 2019, sont officiellement interdits d’utilisation en Chine.

N’hésitez pas à vous tenir informer de l’évolution des choses en matière de sécurité informatique via la presse spécialisée, car cela évolue très rapidement !

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019 dépêche libre de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine