Rien ne semble résister à Netflix. Dans l’Hexagone, le géant américain vient de franchir le cap des cinq millions d’abonnés.

Cinq millions en cinq ans

C’était il y a un an et un mois. Breizh-info.com faisait alors le point sur le développement de Netflix, aussi rapide qu’impressionnant. Une réussite qui s’expliquait par l’explosion du streaming ces dernières années, lequel offre d’infinies possibilités de visionnage de films et de séries.  Depuis, le temps s’est maintenu au beau fixe pour la société américaine, qui a connu une année 2018 particulièrement florissante en atteignant désormais les 139 millions d’abonnés payants.

Pour le seul dernier trimestre 2018, Netflix a conquis 8,8 millions de nouveaux abonnés. Une progression de 34 % supérieure à celle réalisée sur la même période un an auparavant. Et preuve de son succès hors de ses bases nationales, 7,3 millions de ces abonnés ne résident pas aux États-Unis. Au total, ce sont 29 millions de nouveaux abonnés que la fièvre Netflix a gagné sur l’ensemble de l’année 2018. Un record pour la firme qui connaît également une progression rapide sur le marché français.

Tandis qu’elle atteignait les 3,4 millions d’abonnés dans l’Hexagone au mois d’avril 2018, voilà que Netflix franchit désormais le cap des cinq millions d’abonnés en ce mois de février 2019.

Canal+ : le crépuscule des idoles

Signe d’une époque en pleine mutation, en atteignant ce nombre de cinq millions d’abonnés, Netflix dépasse désormais un autre géant, français celui-là : Canal+. Le groupe de la chaîne cryptée connaît quant à lui un destin bien moins enviable : en annonçant un nombre de 4,7 millions d’abonnés au 30 septembre 2018, Canal+ a ainsi vu partir quelques 233 000 abonnés en un an. En comptant les différents partenariats entre le groupe (filiale de Vivendi) et les divers opérateurs (à savoir Orange, Free, Bouygues et CanalPlay), Canal+ dispose encore de huit millions d’abonnés individuels. Mais l’heure n’est pas à l’optimisme compte tenu de l’offensive menée par Netflix.

D’autant plus que Netflix dispose lui aussi d’accords avec des fournisseurs d’accès à Internet tels Free. L’opérateur propose notamment d’intégrer gratuitement l’abonnement Essentiel Netflix (7,99€/mois) dans son offre Freebox Delta et One. Dans l’Hexagone, la SVoD (pour « Subscription Video on Demand »), à savoir le service de vidéo à la demande avec abonnement compte environ 13,6 millions de clients.

Netflix
Reed Hastings, directeur de Netflix. Source : Business Insider

15 milliards d’investissements à venir

Soucieux de poursuivre sa progression, Netflix a annoncé un montant d’investissements avoisinant les 15 milliards de dollars pour cette année 2019. Une somme qui succède aux 12 milliards de dollars déjà déboursés en 2018 afin de produire des contenus originaux, l’une des marques de fabrique (et raison du succès par ailleurs) du géant américain.

Quant au marché français, Netflix, loin de le négliger, compte ainsi investir massivement dans le pays avec notamment l’ouverture d’un bureau à Paris employant une vingtaine de personnes. La société dispose par ailleurs d’un siège européen basé à Amsterdam et d’une antenne londonienne. La concurrence va devoir s’accrocher…

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/jgryntysz)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V