elections_europennes

Les élections européennes se dérouleront le 26 mai 2019. Difficile de savoir, en cette période de défiance vis-à-vis des autorités, des pouvoirs publics, des institutions et des partis politiques traditionnels, si les citoyens se déplaceront en masse, ou pas, dans les urnes. Ou bien s’ils boycotteront ces élections, que certains voient tout de même comme étant un potentiel référendum, à l’échelle de toute l’Europe, pour ou contre l’immigration notamment.

Nous vous proposons ci-dessous un tour d’horizon des candidats déclarés pour chaque parti.

Embed from Getty Images

Europe écologie les Verts : Yannick Jadot

L’eurodéputé Yannick Jadot a été désigné dès juillet par les adhérents d’Europe Ecologie-Les Verts (EE-LV). Il a remporté l’élection interne avec 59 % des suffrages, face à Michèle Rivasi (36 %), qui sera numéro deux sur la liste.

La France Insoumise : Manon Aubry

Désignée tête de liste de La France insoumise (LFI) lors de la convention du parti d’extrême gauche début décembre à Bordeaux, Manon Aubry, qui est nord-irlandaise par sa mère, est totalement novice à ce niveau politique même si elle possède déjà un solide bagage en terme d’engagement syndical et associatif.

Les Républicains : François-Xavier Bellamy

L’investiture de François-Xavier Bellamy comme tête de liste des Républicains aux européennes a été confirmée le 29 janvier par Commission nationale d’investiture de LR. Il sera accompagné, au sein d’un trio, de la vice-présidente de la région Ile-de-France Agnès Evren et du député européen Arnaud Danjean.

Embed from Getty Images

Rassemblement national : Jordan Bardella

Conseiller régional d’Île-De-France, le jeune Jordan Bardella mènera la liste Rassemblement national aux européennes, du haut de ses 23 ans.

Embed from Getty Images

Debout la France : Nicolas Dupont-Aignan

Faute d’avoir réussi à trouver un terrain d’entente avec les Républicains et avec le Rassemblement national, la droite partira donc très divisée. Du côté de Debout la France, on enregistre la candidature de Nicolas Dupont-Aignan

Les Patriotes : Florian Philippot

L’ancien bras droit de Marine Le Pen au Front national (devenu Rassemblement national), Florian Philippot, conduira la liste des Patriotes, parti fondé en septembre 2017. Il entend y inclure dedans notamment des Gilets jaunes.

UDI : Jean-Christophe Lagarde

Il a débuté sa campagne pour les élections européennes, en Bretagne. Jean-Christophe Lagarde entend faire de l’UDI un élément central de ces élections européennes.

Parti communiste : Ian Brossat

Le PCF n’est pas encore mort. Ian Brossat, 38 ans, a en effet été désigné tête de liste pour ces européennes par le Parti communiste français (PCF). Il est porte-parole de ce parti et depuis 2014 adjoint à la maire de Paris, Anne Hidalgo, en charge du logement.

Lutte ouvrière : Nathalie Arthaud

Porte-parole de Lutte ouvrière (LO), Nathalie Arthaud, candidate à l’élection présidentielle en 2017 (0,64 % des voix), a annoncé le 11 décembre dernier qu’elle sera tête de liste de sa liste « autonome » de défense des travailleurs et des travailleuses.

Embed from Getty Images

UPR : François Asselineau

François Asselineau a lui aussi très tôt démarré sa campagne, par un passage en Bretagne (lire ici l’interview que nous avons réalisée). Le président de l’Union populaire républicaine (UPR) et candidat à l’élection présidentielle en 2017 (0,92 % des suffrages), a décidé de mener la liste de son parti avec pour thème principal la sortie de la France de l’Union européenne, le Frexit.

Embed from Getty Images

Génération.s : Benoît Hamon

Il l’avait annoncé dimanche 24 février : après avoir échoué à imposer le principe d’une « votation citoyenne » destinée à réunir les candidats socialistes, communistes, écologistes et ceux de son propre mouvement, « Génération.s », Benoît Hamon a officiellement lancé sa campagne. 

Résistons ! : Jean Lassalle

L’infatigable Jean Lassalle, candidat ultra-populaire, reprend à nouveau son bâton de pèlerin pour les élections européennes. Le député no- inscrit va prendre la tête de la liste de son mouvement Résistons ! pour les européennes du 26 mai et se veut être le porte-parole des sans voix. En cette période propice aux Gilets jaunes, cela pourrait porter ses fruits.

Gilets jaunes, NPA, PS, LREM : incertitudes 

Impossible de savoir si des listes Gilets jaunes verront réellement le jour. Il est évoqué « Union Jaune » de Patrick Cribouw, mais aussi un « Rassemblement des gilets jaunes citoyens », de Thierry-Paul Valette et une liste emmenée par le chanteur Francis Lalanne… Chacun estimant représenter une partie des Gilets jaunes, ce qui est très contestable.

D’autres partis n’ont pas encore choisi de tête de liste pour les élections européennes ; c’est le cas notamment du parti présidentiel, La République en marche (LREM), mais aussi du Parti Socialiste, du NPA, et de quelques autres …

À noter que le mouvement de gauche « régions et peuples solidaires », dont fait partie l’UDB, n’a pas réussi à établir une liste indépendante pour ces élections, et se retrouve donc sur la liste EELV.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V