Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Législatives 2024. La gauche serait en tête, énorme surprise [MAJ]

Le deuxième tour des élections législatives s’est déroulé ce dimanche 7 juillet 2024. Et la quinzaine de la haine antifasciste et de la propagande semble avoir fonctionné.

Les projections pour la future Assemblée nationale

Estimations à 20h

Nouveau Front populaire : 170 à 190 sièges
Ensemble ! (Coalition présidentielle) : 150 à 170 sièges
Rassemblement national et alliés : 135 à 155 sièges
Les Républicains et divers droite : 57 à 67 sièges

Plusieurs premières projections en sièges des instituts de sondage réalisées sur la base du vote des Français donnent la gauche en tête: entre 170 et 220 postes de députés pour le Nouveau Front Populaire (NFP), devant l’alliance présidentielle et le RN

A l’heure de publication de ce texte, plusieurs premières projections en sièges des instituts de sondage réalisées sur la base du vote des Français donnent la gauche en tête entre 170 et 220 postes de députés pour le Nouveau Front populaire (NFP).

Derrière, l’alliance présidentielle tomberait quant à elle entre 150 et 190 députés et le Rassemblement National (RN) et ses alliés termineraient avec de 130 à 160 sièges. Et la droite traditionnelle des Républicains non alliés au RN, en dessous des 75 sièges.

Voici les chiffres autour desquels tournent les résultats de ces enquêtes selon Ipsos Talan pour France Télévision à 19h05 :

RN et alliés : 130 à 160 sièges

Nouveau Front populaire : 175 à 215

– Ensemble: 150 à 170

– LR et Divers Droite : 68 à 74

Voici les résultats selon Opinionway pour CNews :

RN et alliés : 130 à 160 sièges

Nouveau Front populaire : 180 à 210

– Ensemble: 160 à 180

– LR et Divers Droite : 40 à 50

Des sondages différents un peu plus tôt

Une première vague de sondages donnaient des résultats fort différents un peu plus tôt en soirée :

-Rassemblement national : 200 sièges

-Nouveau Front populaire : 170 sièges

-Ensemble (majorité présidentielle) : 140 sièges

-LR et divers droite: 60 sièges

Selon un premier sondage sortie des urnes d’Ipsos, voici ce à quoi ressembleraient les résultats de ce second tour :

-Rassemblement national et alliés : 228 sièges

-Nouveau Front populaire : 161

-Ensemble : 124

-LR et divers droite : 50

Et voici selon l’institut de sondage Harris :

RN et ses alliés: 210-260 sièges

Nouveau Front populaire et Divers gauche: 140-190 sièges

Ensemble: 70-120 sièges

LR, Divers droite: 30 -50 sièges

Pour le second tour de ces élections législatives anticipées françaises, aucun des instituts de sondages français ne voyait se dégager de majorité absolue. Même pas pour le RN qui sortait cependant toujours en tête, mais sans atteindre les 289 des 577 sièges en lice, condition imposée à de nombreuses reprises par Jordan Bardella pour accepter d’être premier ministre. La participation est quant à elle estimée à 67,5%, au plus haut depuis 1997.

Dans les grandes villes, les bureaux resteront ouverts jusqu’à 20 heures, heure à laquelle les premières estimations seront publiées.

Vendredi, plusieurs sondages montraient une compétition serrée entre trois blocs : Le Rassemblement national et ses alliés (170 à 210 sièges), l’alliance de gauche-extrême gauche Nouveau Front populaire (NFP) (155 à 185 sièges), et le centre-droit soutenant le président Emmanuel Macron (95 à 125 sièges). Cependant, les sondeurs se montraient prudents en raison d’une participation prévue très élevée, potentiellement la plus importante en 25 ans, dont l’impact sur les résultats était incertain.

Plus de 200 candidats de la gauche et du centre se sont désistés, transformant de nombreuses triangulaires, initialement favorables au RN, en duels plus disputés.

Si le RN remporte une majorité suffisante, Jordan Bardella, 28 ans, pourrait devenir Premier ministre avec un programme anti-immigration marqué, constituant le premier gouvernement d’extrême droite en France depuis la Seconde Guerre mondiale.

En cas de majorité insuffisante pour le RN, les autres partis pourraient-ils former une coalition alternative ? Une autre possibilité serait la formation d’un gouvernement technique, similaire à celui qui avait sorti l’Italie de la crise de la dette en 2011.

Face aux risques de troubles dimanche soir, 30 000 policiers seront déployés, dont 5 000 à Paris. Selon une première estimation Ipsos Talan pour France Télévisions, Radio France, France24/RFI, et LCP, la participation nationale pour la journée est prévue à 67%, ce qui constituerait un record depuis 1997.

“Ipsos précise que ce taux sera affiné avec une estimation plus précise à 18h15, basée sur les participations réelles relevées dans un échantillon de bureaux de vote fermant à 18h. Cependant, il faudra attendre 20h pour connaître la projection en sièges et savoir quel camp a bénéficié de cette mobilisation historique”, souligne Ipsos sur son site.

Illustration  : DR
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “Législatives 2024. La gauche serait en tête, énorme surprise [MAJ]”

  1. Gaï de Ropraz dit :

    Je ne vois pas l’intérêt de produire un article qui est dépassé en temps et en heure par la réalité de l’information.

  2. Patrick Miquelon dit :

    Le Rassemblement National a perdu mais il a gagné
    Le RN est arrivé en 3eme position à cause de la tambouille politicienne où des candidats de bord radicalement opposés et inconciliables se sont serré la main en se bouchant le nez, pour leurs minables intérêts personnels, alléchés par l’odeur de la gamelle.
    Tous, sans exception, de la Gauche à la Droite Républicaine en passant par le Centre, ils ont, au vu des premiers sondages, commencé à déféquer dans le pantalon ou la culotte. Capables de vendre père et mère pour le pouvoir, ils ont pactisé avec l’ennemi, tout en gardant un couteau sous cape pour le planter dans le dos des faux amis, au moment opportun. Comme on n’a jamais pu mélanger l’huile avec l’eau, la France va devenir un foutoir ingouvernable. Ces Tartuffes de la politique, vont s’entre-tuer.
    Déjà, Mélanchon, en vrai dictateur qui n’a rien à envier à Kim Jong Un ou aux Khmers Rouges de Pol Pot, à ouvert les hostilités avec arrogance, gosier béant et poings serrés. Rejoignez les abris : l’explosion est imminente et les dégâts vont être monstrueux. Dégâts collatéraux avec les alliés d’un jour mais ennemis de toujours, et dégâts individuels et sociaux pour les Français qui n’auront plus que leurs larmes à sécher et le bâillon à serrer.
    Dans cet enfer rougeoyant, les chaudrons vont fumer, les cris fuser, les coups pleuvoir. On va assister à ce que la France n’a encore jamais vu de pire dans son histoire institutionnelle : des combats rangés entre blocs à jamais compatibles et peut-être, hélas, des violences physiques.
    Qu’en sera-t-il dans la rue ? Des manifestations sans doute violemment réprimées par des milices spécialisées et encagoulées, armées de battes de baseball, puisque la police sera désarmée.

    Les Français ont-ils voulu cela ? Non. On leur a pris la main, quoiqu’on dise, et on l’a guidée vers l’Urne. Des élections à deux tours avec des désistement absurdes, ne sont pas un exemple de Démocratie, mais de la soupe empoisonnée qu’on fait manger aux citoyens à qui on a fait croire qu’il y a un camp du Bien et un camp du Mal, des citoyens dont a façonné la pensée jusqu’à orienter et déformer la Mémoire de l’Histoire. Pauvre France.

    En perdant ces législatives, le Rassemblement National gagne. Oui, il gagne, non pas en augmentant de façon impressionnante son nombre de sièges, mais en étant dépossédé du pouvoir auquel il aspirait.
    Un Enfer est toujours ingouvernable. Si le RN avait hérité des manettes dans ces circonstances calamiteuses, la foudre se serait abattu sur lui et il aurait connu la plus grande descente aux Enfers de son histoire. Le verdict des urnes (sur lequel on pourra toujours s’interroger démocratiquement) lui aura évité cette catastrophe que les Français lui auraient reprochée et sans doute jamais pardonnée. Le RN a perdu et il a gagné, il peut maintenant respirer.
    Quand à la Gauche qui va tirer les ficelles avec un possible Dictateur au pouvoir de par la loi du nombre, elle va conduire le Pays au chaos. Elle s’en fiche royalement, seul compte le pouvoir et la jouissance de l’exercer, tant pour le Grand Timonier que pour ses disciples. L’Histoire nous apprend que le sang versé au cours des siècles l’a toujours été par ceux qui se sont prétendus défenseurs du Peuple pour conduire inéluctablement ces sujets à la guillotine ou au peloton d’exécution. Le chronomètre vient d’être déclenché.

  3. nicole dit :

    Le RN arrive en 3e position, en nombre de sièges, mais avec 10 millions de voix,

    soit plus que le NFP qui a 176 sièges, amis avec 6,8 millions de voix,

    et Ensemble qui a 150 sièges, mais avec 6,3 millions de voix..

  4. Caroline Marlo dit :

    @Nicole Très bien dit. Alors qui est Majoritaire en France? Les Français qui ont voté RN avec plus de 10 millions de suffrages se sont fait voler leur vote, ils se sont fait duper et escroquer.
    Elle est belle cette démocratie. Comment tout ça va finir à force de prendre les gens pour des abrutis.

  5. Raymond NEVEU dit :

    J’adore les commentaires…du “café du Commerce” si cher à Umberto ECO, après quelques verres de “muskadousig” aurait dit l’écrivain breton Youenn Drezen ou de cet aimable vin de comptoir (Chinon) comme aimait à le nommer Jean Carmet!(tous deux victimes de leur petit péché!) Que sort-il de ces diatribes? Rien !

  6. patphil dit :

    la gauche sauvée par la macronie et tout aussi navrant la macronie sauvée par les gauches! constater que mme borne a été élue grace aux voix de la gauche est surprenant, affligeant et surtout symptomatique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Sociétal

Jean-Yves Le Gallou : « La dédiabolisation est un échec. Ce n’est pas le diabolisé qui est responsable de la diabolisation c’est le diabolisateur » [Interview]

Découvrir l'article

Tribune libre

Refus de serrer la main à l’Assemblée nationale. Quand est-ce que le RN devient un peu viril ? [L’Agora]

Découvrir l'article

A La Une, Politique, Société

Pour rallier la jeunesse aux idées identitaires, il va falloir être cool ! L’exemple de l’AfD

Découvrir l'article

Sociétal

Diffamé par des médias de grand chemin, l’Institut Iliade se défend

Découvrir l'article

Politique, Vu ailleurs

Rassemblement national : « brebis galeuses » et poules mouillées

Découvrir l'article

Politique

Législatives 2024 : Malaise dans la représentation

Découvrir l'article

Politique

Législatives anticipées : les Français divisés face à une situation politique sans précédent

Découvrir l'article

Politique

Marine Le Pen annonce que le RN bloquera tout gouvernement incluant LFI et EELV

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Rassemblement national : Victoire ou défaite ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky