Insécurité à Brest : l’immigration extra-européenne fait encore parler d’elle

A LA UNE

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

À Brest, la police a interpellé des membres d’une bande organisée impliqués dans des vols et des recels. Des mineurs étrangers issus de l’immigration extra-européenne illégale sont mis en cause.

20 gardes à vue pour le migrant mineur

Ils étaient dans le viseur de la police brestoise depuis de nombreux mois. Six membres d’une bande organisée de voleurs et de recéleurs ont été interpellés lundi 25 février.

L’affaire débuta au mois de septembre 2018, lorsque des interpellations eurent lieu à Brest pour des faits de cambriolages et deux soeurs, dont une mineure, furent arrêtées. Au cours de cette filature, les enquêteurs avaient retrouvé la trace d’une automobile volée lors d’un home-jacking près du domicile de la soeur de l’une des coupables. Par la suite, la police brestoise mettait la main sur un mineur étranger de 14 ans. Malgré son jeune âge, le garçon était déjà très familier des services de police locaux puisqu’il totalisait plus de 20 gardes à vue et était suspecté d’une centaine de vols.

En perquisitionnant le domicile en question, les policiers tombèrent alors sur un butin constitué de nombreux bijoux et d’objets multimédias. De l’argent était aussi saisi. Au total, les complices devaient répondre de 12 vols par effractions suite à l’ouverture d’une information judiciaire par un juge d’instruction. Mais le trio peut remercier une justice française clémente puisque, après leur mise en examen, les deux soeurs s’en sortiront avec un simple placement sous contrôle judiciaire et le migrant mineur sera placé en centre éducatif fermé.

Six autres interpellations

Une fois dérobés, qui donc se chargeait de la revente des objets ? Une question à laquelle une équipe d’une trentaine d’enquêteurs a cherché à répondre en investiguant durant cinq mois afin de remonter jusqu’au recéleur. Ce dernier s’était occupé de trouver des logements pour les voleurs et s’était par ailleurs associé à un ancien vendeur d’objets d’occasion interdit d’exercer afin d’écouler les biens dérobés.

Mais le réseau comportait d’autres ramifications comme ont pu le découvrir les policiers brestois. Ainsi, d’autres voleurs en lien avec le recéleur ont pu être appréhendés. Une dizaine de vols serait à mettre à leur actif. L’ensemble de ces interpellations a eu lieu à Brest mais aussi sur les communes de Plouvien et Bourg-Blanc.

Brest, victime collatérale de l’immigration extra-européenne

Lors de ce nouveau coup de filets du 25 février, ce sont donc six individus qui ont été placés en garde à vue. Il s’agit de cinq hommes et d’une femmes, tous âgés de 20 à 22 ans. Si des téléphones et de très nombreux bijoux ont été découverts au cours des perquisitions, 150 grammes de résine et 300 grammes d’herbe de cannabis ont aussi été saisis. Tout comme des parfums et du matériel multimédia ainsi que de l’argent liquide.

D’ores et déjà, une partie de ces biens correspond à ceux dérobés lors de cambriolages commis dans différents départements. Quant aux individus mis en cause, ils devaient être présentés au parquet mercredi 27 février.

À travers cette nouvelle affaire impliquant des migrants mineurs, l’image de Brest semble désormais indubitablement liée à l’immigration extra-européenne et à l’insécurité qui en découle. Comme en témoignent les nombreux faits divers s’étant déroulés dans cette ville et évoqués par Breizh-info.com au cours de ces derniers mois :

Agression et incendie à Brest : des suspects trop bien connus de la justice

Brest. Arrêtés à plusieurs reprises, les faux mineurs étrangers volent en toute impunité !

Brest. Après avoir frappé des policiers, l’Africain clandestin peut être optimiste

Brest. À Pontanézen, un mineur braque une arme sur le directeur du centre social

Cocaïne, Tunisien et fusil à pompe : Brest franchit la ligne blanche !

Tentative d’agression sexuelle à Brest. « Prudence dans vos déplacements »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. La préfecture, entre opposants au passe sanitaire et souvenir de Clemenceau

La préfecture de Nantes ressemble un peu aux deux faces de l'exercice du pouvoir, ou au dieu Janus. Face...

Résistance de la 25è heure : Quand Françoise Morvan fait des adeptes à LREM

Que cette guerre 39-45 est longue ! 76 ans après l'armistice et la capitulation de l'Allemagne nazie que personne ne...

Articles liés

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...

40 repuad o kampiñ e Roazhon

Partiet eo ! 40 repuad o deus savet ur seurt kêriadenn a deltennoù e park an Hautes-Ourmes e Roazhon d'ar meurzh 13 a viz gouere....

Migrants. « Guing’emploi et compétences », le retour !

Entre décembre 2019 et septembre 2020, un dispositif expérimental pour l’intégration de quatorze migrants baptisé "Guing'emploi et compétences" avait été mis en oeuvre dans...

Espagne. Les arrivées de migrants se poursuivent à Melilla, des policiers blessés par des clandestins [Vidéo]

Melilla, enclave espagnole située sur le continent africain, a connu un nouvel assaut de migrants à sa frontière. Plus de 100 clandestins sont parvenus...