En 2018, les Français ont continué à s’endetter, notamment via les crédits à la consommation. Un crédit qui concerne les opérations autres que celles liées à l’immobilier et qui permet d’acheter des biens de consommation (meubles, électroménager…) mais aussi d’avoir une trésorerie immédiate, jusqu’à 75 000 € (pour le montant des crédits accordés) remboursables au minimum sur 3 mois.

credit_consommation

L’activité du crédit à la consommation en 2018 a atteint 42,3 milliards d’euros et a progressé de 2 milliards d’euros en 2018 par rapport à 2017 soit une hausse de 5 % par rapport à 2017. Toutefois, effet Gilets jaunes sans doute, le mois de décembre a marqué un recul sur la contraction de ces crédits, qui, s’ils procurent une solution à court terme pour les ménages, peuvent parfois les plonger dans de graves difficultés financières.

Parmi les secteurs qui croissent le plus, celui des opérations de location avec option d’achat. Il n y a plus un site spécialisé qui n’en propose pas aujourd’hui. La LOA (Location avec Option d’Achat) approche les 20 % des crédits à la consommation, en raison notamment de l’achat de voitures neuves. Le crédit auto classique a par ailleurs baissé (recul de 1,2 % en 2018).

Le point sur le crédit en France en 2018

Que retenir pour l’année 2018 ? La Fédération bancaire française publie chaque mois des chiffres et des statistiques concernant le crédit en France. On apprend ainsi qu’un crédit sur deux concerne des particuliers en 2018. Que l’encours de prêts aux particuliers en France s’élève à 1 227 milliards d’euros à fin janvier 2019 (+5,9 % sur un an, +5,8 % pour l’habitat, +6 % pour la consommation).

En 2018 les banques ont accordé chaque mois plus de 20 milliards de nouveaux crédits aux ménages. 47,8 % des ménages détiennent au moins un crédit en 2018 (31,4 % pour l’habitat, 26,8 % pour la consommation). Les Français ont contracté 23,5 milliards d’euros de crédits nouveaux au mois de janvier 2019, dont 18 milliards pour l’habitat.

On apprend également que la différence de coût de crédit entre 2013 et 2019 s’élève à 39 500 € pour 250 000 € empruntés sur 15 ans (hors coût de l’assurance).

Crédit immobilier : des records battus

Actuellement, le taux de crédit pour un emprunt immobilier n’a jamais été aussi bas, c’est donc le moment d’en profiter, si vous le pouvez. Par contre la moyenne d’emprunt, elle, s’allonge. « Nous observons des taux moyens à 1,35 % sur 15 ans, 1,55 % sur 20 ans et 1,75 % sur 25 ans » assure un courtier en ligne, qui estime que « pour la première fois, les taux affichés battent les records d’octobre 2016 et notamment sur la durée de 25 ans, durée phare pour les primo-accédants notamment ».

La durée du crédit d’emprunt était désormais de 230 mois en moyenne en février (une augmentation dans la durée de 24 mois par rapport à 2013).

Comment cela va-t-il évoluer ? Tout dépendra de la Fed (Banque centrale américaine) – l’Europe n’ayant aucune autonomie par rapport aux marchés internationaux et aux USA. Elle a laissé les taux d’intérêts inchangés en début d’année, et la BCE (Banque centrale européenne) devrait suivre dans cette politique monétaire. Ce qui devrait amener les taux à rester bas, jusqu’à la fin de l’année au moins, même si, dans ce domaine, tout est imprévisible.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V