5000 rennais. Sans compter les expatriés, nombreux, à Londres et aux alentours. Tel est le chiffre des supporteurs de Bretagne qui s’apprêtent à envahir, le temps d’une soirée, la Grande-Bretagne, jeudi 14 mars 2019.

Avec la ferme intention de participer à un moment important de l’histoire du football breton, et européen. Les tickets se sont arrachés pour assister au match retour entre Arsenal et le Stade Rennais (victoire 3-1 pour le Stade Rennais au match aller). Après 3500 rennais pour suivre leurs favoris dans l’antre du Bétis Séville, les 5000 supporteurs du Stade Rennais, qui viendront en avion, en train, en ferry, en voiture, en bus, devraient dominer de la tête et des épaules le match des tribunes, en espérant que cela se traduise aussi par un résultat des joueurs sur le terrain.

Réponse jeudi soir, coup d’envoi à 21 h. Ceux qui n’ont pas la chance et la possibilité d’avoir des billets pour Londres pourront se consoler, par la pensée, devant leur télévision.

En attendant, les Bretons s’apprêtent à faire le chemin inverse qu’avaient fait une partie de leurs ancêtres : quitter la Bretagne pour un retour aux sources, en Grande Bretagne. London’s Calling… London’s Burning ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine