Découverte. L’atelier de pâtes de fruits de l’abbaye trappiste de Timadeuc

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Il y a quelques mois, nous allions à la rencontre des frères trappistes de l’abbaye bretonne de Timadeuc, près de Pontivy. Nous découvrions notamment leur fabrication artisanale de fromage. Le fromage représente en effet leur principale activité économique (environ 50 % des revenus de l’abbaye), mais les moines produisent aussi de délicieuses pâtes de fruits. Elles permettent aux moines de soutenir de manière stable leur production du fromage, qui, étant très technique, rencontre parfois quelques difficultés ! Petit tour d’horizon, en partenariat avec Divine Box.

pates_fruit_timadeuc

L’abbaye de Timadeuc, près de Pontivy, abrite une communauté de moines trappistes.

Deux sortes de pâtes de fruits

Depuis les années 60, les frères ont développé deux types de pâtes de fruits qui font le bonheur des Bretons :

  • des pâtes de fruits « fondantes », à base de purée de pomme et d’essence naturelle de fruits, sans colorant ;

  • des pâtes de fruits « pur fruit », à base de la purée du fruit lui-même, sans ajout d’arôme et de colorant.

Les moines de Timadeuc proposent deux types de pâtes de fruits : des « fondantes » et des « pur fruits »

À partir des fruits du jardin

Depuis près de 50 ans, les moines de Timadeuc développent en effet leur artisanat monastique de pâtes de fruits 100 % naturelles, dont la réputation nest plus à faire. Ils en écoulent en effet une quinzaine de tonnes chaque année !
Les pâtes de fruits de Timadeuc ont en effet tout pour plaire : elle sont faites « maison », de façon artisanale et selon des recettes traditionnelles. Concrètement, deux choses principales à retenir qui font la différence :

  • Leurs pâtes de fruits n’ont aucun colorant.

  • La plupart des fruits (pommes, cassis, coings, framboise) viennent directement du grand verger de l’abbaye. La récolte a lieu vers le mois d’octobre, et pour l’occasion, les voisins viennent même aider les moines ! Les fruits sont ensuite transformés en compotes puis congelés pour patienter calmement avant la prochaine cuisson !

Les moines réalisent leurs pâtes de fruits à partir de pommes, coings, cassis et framboises issus de leur jardin

Une recette traditionnelle et faite à la main

Toute l’année, les frères confectionnent à la main leurs pâtes de fruits, selon un calendrier monastique bien réglé : préparation/cuisson le lundi, et mise en boîte le mercredi.

Côté recette, tout est secrètement conservé à l’abbaye bien évidemment, par Frère Laurent, responsable de la production des pâtes de fruits. Cependant, voici les principales étapes de production :

  1. Le concassage des fruits. Les pommes, les framboises, les coings et les cassis sont ainsi réduits en petits morceaux.

  2. La cuisson des fruits concassés à la vapeur. Ils se transforment alors en marmelade.

  3. Congélation de la marmelade au froid.

  4. Deuxième cuisson pour obtenir une texture épaisse et fondant. C’est dans cette dernière étape, par-dessus tout, que réside tout le secret de la recette ! Et sur ce point, le mystère est entier… Le silence monastique, ce n’est pas un mythe !

Un moine trappiste de Timadeuc, en pleine fabrication de pâtes de fruits de Timadeuc

Et pour acheter les pâtes de fruits de Timadeuc ?

Le mieux est bien sûr de se rendre directement sur place à la boutique de l’abbaye : Abbaye Notre-Dame de Timadeuc, Timadeuc, 56580 Bréhan.

Ou sinon, vous pouvez acheter les pâtes de fruits de Timadeuc directement sur la boutique monastique en ligne de Divine Box. Plus pratique !

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour à la présidentielle. Le dernier espoir politique des autochtones ? [L’Agora]

Je lisais récemment la tribune de Marc Desgorces sur Breizh-info.com au sujet de la possible candidature d’Eric Zemmour à...

Les deux Irlandes et la diaspora, La Pédocratie à la française, Les plus belles randonnées Bretagne, La fin d’un monde, La guerre des idées...

Les deux Irlandes et la diaspora, La Pédocratie à la française, Les plus belles randonnées Bretagne, Les nostalgériades, La...

Articles liés

Abbaye de Landévennec (29). Des pâtes de fruit à croquer !

Il y a quelques mois nous vous parlions du caramel au beurre salé des moines de l’abbaye de Landévennec (leur spécialité). Mais saviez-vous qu’ils...

Spécial fête des mères. À la découverte des produits de beauté monastiques

La fête des mères, c'est le 26 mai prochain. Il est donc temps de songer à ce qui fera plaisir à sa maman chérie...

République tchèque. À la découverte de l’abbaye trappiste de Nový Dvůr

Cette semaine, nous partons à la découverte de l’abbaye de Nový Dvůr, en République tchèque, l’une des filles de l’abbaye trappiste de Sept-Fons, en...

Découverte du Morbihan. La biscuiterie de l’Abbaye de Campénéac (56)

Il y a quelques mois nous vous présentions la petite chocolaterie des soeurs de l’abbaye de la Joie Notre-Dame de Campénéac, ce mois-ci nous...