Nantes fait bonne figure au classement des meilleures villes de France. Bénéficiant d’un cadre de vie privilégié, à proximité de la mer, cette ville séduit et attire de plus en plus de nouveaux arrivants. Pour preuve, ce sont chaque année 20 000 habitants qui viennent s’installer au cœur de la métropole. Derrière Bordeaux, Nantes est la 2e ville préférée des cadres parisiens, qui voient dans la cité des Ducs de nombreuses opportunités professionnelles. Toutefois, cet accroissement démographique cause certains problèmes sur le marché immobilier neuf.

Un équilibre fragile entre l’offre et la demande

Selon Bertrand Mours – président de l’observatoire du logement de la métropole atlantique (Oloma), association créée en fin juin 2007 qui s’occupe de la création, la gestion, et l’animation d’un observatoire des marchés immobiliers de la région Pays de la Loire – l’agglomération nantaise souffre d’un déséquilibre entre l’offre et la demande. Pas moins d’un millier de nouveaux logements seraient nécessaires pour satisfaire et apaiser le marché immobilier nantais en tension. Ce décalage avec les besoins réels inquiète, et ce, malgré l’arrivée de 3300 nouveaux logements neufs privés prévus au cours de l’année 2019.

Une ville qui séduit de plus en plus

Si sur le marché immobilier nantais, l’offre et la demande peinent à se rencontrer, c’est en partie pour des raisons démographiques évidentes. En effet, selon l’INSEE, l’agglomération nantaise est en constante croissance. Chaque année, près de 20 000 nouveaux arrivants viennent s’installer dans la ville, provoquant ainsi une hausse des prix de l’immobilier qui poussent certains locaux à résider en périphérie de la métropole.

Parmi les nouveaux venus se trouvent beaucoup de cadres parisiens – selon Cadremploi, Nantes est la 2e ville de France préférée des cadres parisiens – qui viennent profiter d’un environnement moins stressant et à proximité de la côte atlantique. En outre, l’essor des moyens de transport et notamment du TGV accentue l’intérêt des Parisiens pour venir vivre à Nantes, celle-ci n’étant plus qu’à 2 heures de la Capitale.

Mais plus qu’un cadre de vie privilégié, l’attractivité de Nantes est fondée sur un écosystème économique solide et dynamique, un potentiel d’innovation grandissant et des créations d’emploi nombreuses, notamment dans le secteur des nouvelles technologies et du numérique. Ces atouts de taille font d’ailleurs toute sa renommée et expliquent en partie les raisons pour lesquelles la ville de Nantes est, selon le baromètre réalisé par Challenges, la métropole préférée des investisseurs. Néanmoins, toute médaille a son revers, car ce boom démographique provoque de véritables bouleversements au sein du marché immobilier neuf qui n’arrive plus à équilibrer les rapports entre l’offre et la demande, cette dernière étant en forte hausse.

Des prix qui grimpent d’année en année

Ce déséquilibre croissant entre l’offre et la demande crée de fortes tensions au sein du marché, faisant s’envoler les prix du neuf sur la métropole nantaise. Ainsi, dans le centre de Nantes, le prix du mètre carré moyen est estimé à 4 400 euros, tandis qu’il atteint les 4 000 euros dans les quartiers avoisinants. En l’espace d’un an, les prix ont augmenté de 5,2 % et la tendance devrait être similaire dans les mois à venir.

Comme en témoigne le groupe Gambetta, cette flambée des prix a de fâcheuses conséquences sur le volume des ventes qui, au premier semestre 2018 « a reculé de 28 % » par rapport au semestre de l’année précédente. Néanmoins, si les ventes reculent, les logements quant à eux peuvent se vendre très rapidement. En effet, si le logement remplit toutes les conditions (quartier agréable, proche de toutes commodités, ascenseur, jardin, beau panorama, etc.), il peut trouver preneur en moins d’un mois, voire en une semaine.

Quelques projets en cours de construction

Pour répondre à ce déficit, la ville accélère les initiatives et les projets urbains, notamment en matière de rénovation et de construction. Voici donc quelques grands projets à venir qui devraient raviver l’état de l’immobilier neuf à Nantes.

La caserne Mellinet

Située à l’est du centre-ville nantais, l’ancienne caserne Mellinet devrait accueillir près de 1 700 logements d’ici 2030. L’objectif de ce grand projet urbain : permettre une meilleure accession à la propriété pour les familles et les jeunes couples. Fin d’année 2019, ce sont 164 nouveaux logements neufs qui devraient être construits, ainsi que 27 maisons individuelles.

Le quartier Bottière Chénaie

Habité par quelques milliers d’habitants, ce quartier situé à l’est de Nantes prévoit d’accueillir à terme près de 5 000 nouveaux arrivants. Sur les 2 400 logements programmés, 1725 ont déjà été vendus.

L’îlot Brossette

D’ici la fin 2019, le site devrait construire 6 immeubles, dont la majorité servirait pour la création de nouveaux logements. Au total, pas moins de 261 logements sont prévus au cœur de l’îlot Brossette.

Le site du Champ de Manœuvre

Situé entre Nantes et Carquefou, le quartier Nantes Erdre fait l’objet d’une grande restructuration, notamment grâce au site du Champ de manœuvre qui équivaut approximativement à 50 hectares. À lui seul, ce site permettrait de créer un nouveau quartier pouvant accueillir entre 1 500 et 2 000 logements d’ici la fin 2032. La préservation de son milieu naturel, notamment des zones boisées et des clairières, fait partie des enjeux majeurs de ce projet d’aménagement.

Cette liste n’est pas exhaustive, plusieurs grands projets urbains sont en cours et devraient calmer les tensions du marché immobilier dans les années à venir. Nous pouvons citer notamment l’écoquartier Bagatelle situé au nord de Saint-Herblain à 15 minutes du centre-ville de Nantes où 1 000 logements sont prévus à l’horizon 2020. Le projet Pirmil-Les Isles devrait quant à lui pouvoir accueillir au moins 7 000 nouveaux arrivants. Enfin, le secteur Bout-des-Landes Bruyères fait lui aussi l’objet d’une opération d’aménagement : environ 200 logements sont prévus (en locatif et en accession à la propriété). Si vous souhaitez consulter et vous renseigner sur les projets d’aménagement et de construction en cours de la ville de Nantes, rendez-vous sur le site nantes-amenagement.fr.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine