L’administratrice judiciaire veut dégraisser le quotidien L’Humanité. Il est vrai qu’on a affaire à une véritable armée mexicaine. Que devient Patrick Le Hyaric ?

C’était inévitable : on se dirige vers un « plan de sauvegarde de l’emploi » à L’Humanité ; c’est-à-dire le licenciement d’une partie du personnel. Le directeur du journal, Patrick Le Hyaric, l’a annoncé lors d’une réunion avec les salariés le 26 février. Reste à connaître l’ampleur de la purge. Évidemment, Le Hyaric tentera d’obtenir du tribunal de commerce le sauvetage du maximum d’emplois.

Mais l’administratrice judiciaire, Hélène Bourbouloux, n’est pas de cet avis ; elle souhaite des coupes drastiques. Le chiffre de 60 suppressions de postes sur un effectif de 180 salariés est avancé (d’après Valeurs actuelles, 7 mars 2019). Rappelons que ce quotidien offre à ses lecteurs une vingtaine de pages (24 le mercredi 13 mars) ; il n’y a que le quotidien libéral L’Opinion à faire mieux : 12 pages. Dans ces conditions, avec 180 salariés, on peut parler de sureffectifs. Travailler peu – ou pas du tout – doit appartenir à la culture maison.

Mauvaises nouvelles pour Le Hyaric

Une question : Le Hyaric sera-t-il dans la charrette ? L’administratrice pourrait en effet considérer qu’avec un salaire de directeur en moins, on allégerait la barque. Autre mauvaise nouvelle pour Le Hyaric : les prochaines élections européennes. Député sortant, il risque d’être sorti. Le dernier sondage portant sur les intentions de vote crédite la liste du Parti communiste de 1 % (avec une liste Gilets jaunes) ou de 2 % (sans liste Gilets jaunes). (Enquête Harris Interactive, Le Figaro, lundi 11 mars 2019). Or il faut franchir la barre des 5 % pour obtenir des élus.

Mais Le Hyaric a toujours la possibilité de rentrer au pays. Souvent, Ouest-France et Le Télégramme éprouvent des difficultés à trouver des localiers pour les rédactions situées en Bretagne intérieure. On imagine très bien Le Hyaric recasé à Carhaix ; il pourrait se coltiner Christian Troadec. Un match intéressant à suivre.

Bernard Morvan

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V