À Nantes, les règlements de comptes entre gangs –  la plupart du temps sur fond de querelles entre jeunes délinquants ou de stupéfiants – dépassent parfois même le cadre des quartiers dits sensibles. Une triste banalité dans la cité des Ducs.

On a déjà ainsi connu des tirs au cœur du centre-ville – notamment le premier janvier dernier à l’angle de la rue Sainte-Catherine devant l’Entrecôte. Cette fois c’est à Nantes-Est derrière le centre commercial Paridis que les faits se sont déroulés. Un jeune individu y a été blessé.

Entre les quartiers de la Haluchère et du Perray, vers trois heures du matin, un jeune âgé de 24 ans qui venait de s’y garer a été touché par plusieurs coups de feu aux jambes et transporté au CHU. Cette rue se trouve à 500 mètres à peine – et de l’autre côté de la barrière constituée par la ligne de tram et la ligne SNCF Nantes – Châteaubriant – du quartier dit très « sensible » Bottière – Pin Sec où ont déjà eu lieu de nombreux règlements de comptes à l’arme à feu.

Pas une attaque au hasard

Blessé à cinq reprises – quatre dans les jambes, un dans la main – l’habitant de Saint-Herblain est tiré d’affaire. Dix douilles de 7.62 et 9 mm ont été retrouvés sur place, et une enquête a été ouverte. « Il semble qu’il y ait eu plusieurs tireurs et que la victime était attendue – ce n’est donc pas une attaque au hasard », commente un policier nantais.


LM

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine