Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Procrastination du sommeil : un fléau moderne aux lourdes conséquences

Dormir suffisamment est crucial pour la santé physique et mentale. Pourtant, de nombreuses personnes repoussent l’heure du coucher, s’adonnant à la procrastination du sommeil. Un phénomène aux origines multiples et aux effets néfastes, qui touche particulièrement les femmes et les jeunes.

Comprendre la procrastination du sommeil

Définie comme le retard volontaire d’une action dont on connaît les conséquences négatives, la procrastination du sommeil se traduit par le refus de se coucher malgré la fatigue.

Les effets du manque de sommeil sont nombreux et bien documentés : baisse de l’efficacité au travail, troubles de la mémoire, humeur dépressive, anxiété, risque accru d’obésité, de diabète et de maladies cardiovasculaires.

Pourquoi repousser l’heure du coucher ?

Le sentiment de frustration et le besoin de compenser une journée de travail par des activités plaisantes peuvent expliquer la procrastination du sommeil. En anglais, ce concept est d’ailleurs nommé “revenge bedtime procrastination”, soulignant l’aspect de revanche sur le temps “perdu”.

Les femmes et les jeunes semblent particulièrement exposés à la procrastination du sommeil. Le travail à domicile et la vague covidiste ont également contribué à l’augmentation de ce phénomène.

Comment prévenir la procrastination du sommeil ?

Le meilleur remède à la procrastination est une bonne hygiène du sommeil, qui implique de prendre de bonnes habitudes de sommeil et de créer un environnement propice au sommeil. N’oubliez pas qu’il faut plus d’une nuit de sommeil pour prendre de bonnes habitudes de sommeil.  C’est pourquoi une routine nocturne peut réduire l’envie de veiller plus tard au lieu d’aller se coucher. Voici quelques exemples d’habitudes de sommeil positives.

  • Respecter une heure de coucher et de lever cohérente, y compris les jours non travaillés.
  • éviter de consommer de l’alcool ou de la caféine en fin d’après-midi ou le soir
  • Arrêter d’utiliser des appareils électroniques, y compris les téléphones portables et les tablettes, au moins une demi-heure, et idéalement plus longtemps, avant de se coucher.
  • Développer une routine stable à utiliser chaque soir pour se préparer à aller au lit
  • Les méthodes de relaxation, telles que la lecture d’un livre, la méditation ou des étirements doux, peuvent faire partie de votre routine du coucher et vous aider à vous endormir. Les techniques de relaxation peuvent également réduire le stress qui peut conduire à la procrastination au moment du coucher.

La création d’une chambre à coucher accueillante, sombre et calme, avec un matelas et une literie confortables, peut également rendre le sommeil plus attrayant. Un espace de sommeil accueillant peut contrer le désir de sacrifier le sommeil pour des activités de loisirs.

Si vous constatez que vos problèmes de sommeil perdurent ou qu’ils entraînent une somnolence diurne importante, consultez un médecin qui pourra examiner vos habitudes de sommeil, déterminer si vous souffrez d’un trouble du sommeil et élaborer un plan pour vous aider à mieux vous reposer.

La procrastination du sommeil est un problème de santé publique qui ne doit pas être négligé. Des interventions de promotion de la santé et des mesures pour améliorer l’hygiène du sommeil sont nécessaires pour lutter contre ce fléau moderne.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Procrastination du sommeil : un fléau moderne aux lourdes conséquences”

  1. Maury dit :

    Malheureusement, les medecins n’y trouvent pas de solutions. Pfizer pourrait les aider ?

  2. Taliesin dit :

    Pfizer ayant visiblement aidé à l’infertilité européenne, (c’était vraiment la dernière chose dont on avait besoin !), il serait effectivement propice de demander à cette entreprise une aide supplémentaire. (Au cas où : j’ai bien compris votre humour. De nos jours, mieux vaut le préciser tant les parodies rejoignent le réel)

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

L’Arabie Saoudite élue à la présidence de la Commission de la condition des femmes de l’ONU

Découvrir l'article

Sociétal

La Prison pour femmes de Rennes va accueillir des dizaines de combattantes islamistes

Découvrir l'article

Santé

Cancers en Bretagne administrative : les chiffres clés et les disparités régionales

Découvrir l'article

Santé

Santé. Pourquoi 60% des asthmatiques sont des femmes ?

Découvrir l'article

Justice, NANTES

Trois jeunes mis en examen pour meurtre à Sainte-Pazanne (44)

Découvrir l'article

International

Référendum sur la famille en Irlande. Les Irlandais rejettent majoritairement les propositions gauchistes sur la famille

Découvrir l'article

International, Santé

Royaume-Uni et Covid-19. Vers une remise en cause du discours officiel par les scientifiques ?

Découvrir l'article

Immigration, Insolite, Santé, Société

Insolite : Boubacar poignarde un homme pour “avoir de l’aide” de l’administration concernant “sa santé mentale”

Découvrir l'article

Santé, Sciences

Les cerveaux des hommes et des femmes sont bien différents. La preuve par l’IRM

Découvrir l'article

Ensauvagement, Local, Société, ST-NAZAIRE

Paimboeuf (44) : une commune empoisonnée par une bande de jeunes voyous

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky