La saison 8 de Game of Thrones arrive d’ici une semaine sur nos écrans (le 14 aux USA, le 15 disponible sur OCS pour le premier épisode). Les amateurs de la série commencent à être excités. Il s’agit en effet de la conclusion, de la dernière saison d’une série devenue culte, à travers le monde occidental essentiellement.

Pour comprendre cet engouement, qui parle à une partie de notre inconscient, de notre imaginaire collectif notamment à nous les Européens, il faut lire le livre de Carolyne Larrington, Winter is coming, les racines médiévales de Game Of Thrones (passés composés).

Au départ, il y’a la série Game of Thrones de romans de fantasy de George R. R. Martin. Puis la série que HBO en a tirée. Tous deux font l’objet d’intenses discussions, tant à l’université que sur les blogs, autour des surprenantes représentations du pouvoir, de la complexité des structures sociales ou encore de la place et du rôle des femmes. Pourtant, aucun livre n’avait encore révélé en quoi l’univers de George R. R. Martin s’est construit sur les réalités d’un Moyen Age aussi bien anglais (citons la guerre des Deux-Roses) et français (le poids de la chevalerie) que chinois (la pression des Mongols) ou scandinave (les raids vikings).

Pour en rendre compte, Carolyn Larrington va à la rencontre des géants, dragons et loups-garous dans les textes médiévaux ; elle cherche corbeaux, anciens dieux et autres sauvageons dans les mythes nordiques, avant de retrouver les sources de l’Orient gothique et exotique développé par Martin. Ainsi, des Marcheurs blancs aux Fer-nés, de Castral Roc aux cavaliers Dothrakis, l’auteur offre un guide indispensable pour comprendre le fond et le souffle historique de la plus importante création fantastique du XXIe siècle.

Carolyne Larrington enseigne la littérature anglaise médiévale au prestigieux St John’s College, à Oxford. Spécialiste des contes et légendes, de la tradition arthurienne et des sagas nordiques, elle a publié de nombreux livres, dont The Poetic Edda et King Arthur’s Enchantresses : Morgan and her Sisters in Arthurian.

Le livre est absolument passionnant. Les amateurs vont le lire d’une traite, pour comprendre, pour découvrir des références de la série Game of Thrones. Une série qui, n’en déplaise aux grincheux qui nous expliquent que c’est une série américaine, une fois de plus (heureusement que l’on ne compte pas sur les français pour faire des films sur notre longue mémoire…) apporte un grand bol d’air frais. Parce qu’elle familiarise avec le médiéval justement. Parce qu’elle a donné sans aucun doute envie à des amateurs d’aller chercher plus loin. D’enchainer, pourquoi pas, avec une autre très bonne série actuelle, comme Le Nom de la Rose, ou Vikings, ou encore une série sur les croisades, ou encore de se passionner pour le mythe arthurien.

Avec Winter is coming, les racines médiévales de Game Of Thrones, de Carolyne Larrington, un peu de lecture avant la sortie de la saison 8 de Game of Thrones ne vous fera pas de mal !

Pour le reste, méfiance si vous tentez de télécharger la série illégalement, il semblerait que pour le coup, cela puisse vous conduire à quelques pépins informatiques : En 2018, alors que Game of Thrones était en pause, elle a représenté 17% des contenus infectés par des virus. Au total, ce sont 20.934 ordinateurs qui ont été attaqués, selon une étude de Kaspersky Lab.