« A Brest, les vacances scolaires sont 100% filles, 100% sports » indique un communiqué de Brest Métropole adressé à la presse.

La ville de Brest organise ainsi, pour la troisième année consécutive, le rendez-vous « 100% Filles, 100% sports», du 17 au 19 avril prochains, au complexe sportif Jean Guéguéniat et à la piscine Saint-Marc. « Trois jours pour pratiquer de l’escalade, du Parkour, du Hip hop, de la gymnastique rythmique, de la zumba, du biathlon laser, de l’aïkido, du krav-maga et du sauvetage aquatique.» explique le communiqué.

Nous avons tout de même interrogé Brest Métropole afin de savoir si des jeunes hommes pouvaient également participer. Réponse négative. « Les journées 100% filles sont réservées exclusivement aux filles. En revanche, comme à chaque vacances, il y a du sport pour tous et toutes avec les associations de Brest métropole. » nous explique-t-on.

Plus précisément les filles de 10 à 17ans.

Une discrimination (dont la définition est le Fait de séparer un groupe humain des autres) publiquement exprimée donc (on imagine aisément le scandale que provoquerait des évènements « 100% garçons » annoncés publiquement). Faut-il y voir des explications religieuses comme s’interrogent certains internautes, en raison notamment du fait que des jeunes femmes musulmanes ne seraient pas autorisés par leurs familles à faire du sport aux côtés de jeunes garçons ? Absolument aucune pour le service communication, qui nous fait référence au communiqué de presse.

Le communiqué de Brest Métropole justifie cela par la « sous représentation » dans la pratique sportive, « notamment dans les sports mixtes, à un âge où des stéréotypes de genre apparaissent. C’est une période de la vie pourtant essentielle dans l’affirmation individuelle et collective, et la place que l’on s’apprête à occuper au sein de la société. »

Et les communicants de Brest Métropole de poursuivre :  « Son ambition n’est pas de cloisonner les pratiques féminines et masculines, mais plutôt d’offrir un moment convivial aux jeunes filles pour oser pratiquer en toute confiance et aller ensuite, si c’est leur souhait, vers des pratiques sportives mixtes. L’évènement sera l’occasion de partager toutes les idées des pratiquantes pour développer le sport afin que toutes puissent y accéder dans les meilleurs conditions. »

Il fût un temps où, y compris à Brest et dans les grandes métropoles, garçons et filles de tous âges se retrouvaient ensemble durant les vacances, au centre aéré, ou dans les clubs sportifs locaux. Triste époque… Brest Métropole ne nous dit toutefois pas si l’accès sera autorisé pour un jeune homme de 14 ans se sentant femme…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine