Sunrise

Le rappeur Fianso a récemment sorti un album collectif intitulé « 93 Empire ». Selon lui, « il y a des talents incroyables » en Seine-Saint-Denis. Mais la réalité est moins idyllique, comme le prouve la dernière vidéo de Sunrise !

Seine-Saint-Denis : « Ça touche le RSA, ça rêve du RS4 »

La Seine-Saint-Denis, bien plus qu’un simple département ? Le désormais tristement célèbre « 9-3 » est devenu, en l’espace de quelques décennies, un territoire aux allures de laboratoire situé aux portes de Paris. Et ils ont été nombreux, politiciens, artistes et journalistes, à vanter le « dynamisme » de cette banlieue où le multiculturalisme devait constituer une richesse et une chance pour le reste de l’Hexagone. On connait la suite…

Mais pour l’influent rappeur séquano-dionysien Fianso, le 93 regorge malgré tout de « talents incroyables ». Fianso, notamment rendu célèbre pour avoir bloqué l’autoroute A3 afin de tourner son clip, a sorti en 2018 une compilation de hip-hop intitulée 93 Empire et regroupant une quarantaine de rappeurs issus de Seine-Saint-Denis.

Toutefois, la réalité du département ne se limite pas à son volet musical : la Seine-Saint-Denis compte un nombre d’allocataires du RSA bien supérieur à la moyenne des autres départements métropolitains. Même constat concernant le taux de pauvreté qui atteint 28,6 % dans le 93 quand il n’est « que » de 14,7 % ailleurs. Dans une courte vidéo sous-titrée, Sunrise dresse l’inquiétant bilan de la Seine-Saint-Denis :

Toutes les sources utilisées par Sunrise dans la vidéo ci-dessus sont consultables sur CE LIEN.

Version Facebook :

Mosquées, criminalité, drogue : Seine-Saint-Denis style !

Quant au nombre d’établissements scolaires classés REP (Réseau d’éducation prioritaire) et REP+, la Seine-Saint-Denis en compte 79 tandis que l’on en recense 10 en moyenne dans les autres départements. Une Seine-Saint-Denis où, par ailleurs, le nombre de mosquées est supérieur au nombre d’églises et où les migrants clandestins seraient entre 100 000 et 500 000 selon les estimations. Un delta de 400 000 immigrés en situation illégale qui donne une bonne indication sur les lacunes de l’État concernant le recensement de ces individus.

Autre titre peu glorieux, le 93 affiche le taux de criminalité le plus élevé de France métropolitaine. Dans le même temps, le département concentre 18 % des faits de trafics de drogue de l’Hexagone avec une économie liée au cannabis qui rapporterait un milliard d’euros par an.

« La Seine-Saint-Denis, c’est San Francisco ! Il ne manque que la mer par rapport à la Californie ! », avait déclaré Emmanuel Macron lors de son intervention devant les élus d’Île-de-France en février dernier. À y regarder de plus près, l’économie du 93 ressemble davantage à la rencontre entre le cartel de Medellín et l’URSS qu’au rêve californien. Le tout sur fond de tiers-mondisation avancée.

Crédit photo : Sunrise.tube
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine