Des tags appelant les forces de l’ordre au suicide ont été découverts, lundi 22 avril, sur la façade de la gendarmerie de Landivisiau (Finistère). Des tags rapidement effacés dans la commune.

Laurence Claisse, la maire de la ville, a apporté son soutien forces de l’ordre. Une enquête est ouverte par le parquet de Brest. Une enquête pour « dégradation grave sur un bien d’intérêt public » et « outrage sur personne dépositaire de l’autorité public ». L’enquête a été confiée à la brigade de recherche de Morlaix. Des techniciens en investigation criminelle ont effectué des prélèvements.

https://www.youtube.com/watch?v=lBDmZU1aWZc

Christophe Castaner a réagi sur Twitter

Le préfet du Finistère, Pascal Lelarge, a également exprimé sa «vive indignation», via son compte Twitter et a témoigné son «soutien aux forces de l’ordre qui ont su faire face avec professionnalisme aux nombreuses manifestations de ces derniers mois ».

Ces tags interviennent alors que des slogans anti-policiers ont été scandés par des éléments, manifestement d’ultra-gauche ou proches de l’ultra gauche, en marge de la manifestation des Gilets jaunes, samedi 20 avril, à Paris.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine