« Un flic, une balle, justice sociale ». Tel est le message tagué sur les murs du restaurant universitaire de Sciences Po Rennes. Pour le journal 20 minutes, il s’agit d’un simple « message hostile », alors que littéralement, cela constitue tout simplement un appel au meurtre.

C’est le comité local des Jeunes avec Macron qui a été le premier à réagir dans un communiqué. « Cet agissement constitue ni plus ni moins un appel au meurtre à l’encontre des hommes et des femmes de la Police nationale », s’indignent-ils.

L’origine du tag ne fait aucun doute : le slogan « un flic une balle justice sociale » est en effet un slogan couramment scandé, dans les manifestations de l’extrême gauche et des antifas. On peut ainsi voir ici des militants antifas de Nantes chanter ce slogan en manifestation. Après la mort de Clément Méric, ce même slogan, ce même appel au meurtre de policiers, avait été lancé à Paris dans une manifestation censée lui rendre hommage.

Retrouver ce tag dans l’enceinte de Sciences Po Rennes n’est pas si surprenant que cela, quand on sait que des militants d’extrême gauche y ont pignon sur rue. En 2016, le mouvement Germinal ( mouvement des étudiants de gauche à l’IEP de Rennes) avait fait entrer – le temps d’une conférence, la CNT (Confédération Nationale du Travail, extrême gauche) et le collectif antifa rennais dans les locaux du 104 Boulevard de la Duchesse Anne, avec l’approbation de la direction de l’école. Lors de la présidentielle 2017, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon étaient par ailleurs arrivés en tête d’un vote interne des étudiants de l’école.

Ce tag fait suite à un autre tag qui a choqué en Bretagne, appelant au suicide de policiers, découvert à Landivisiau.

Pour le moment, les réactions sont peu nombreuses.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine