Olivier Bidou (les Oubliés de l’Europe) : « Le référendum est toujours une arme dangereuse et souvent nuisible » [Interview]

A LA UNE

Nous vous l’annoncions lundi dernier, 33 listes sont officiellement validées pour les élections européennes qui se dérouleront le 26 mai prochain. Nous avons élaboré un questionnaire à destination des différents candidats que nous n’avions pas encore pu interroger, ou qui bénéficient de moins de représentativité dans la presse mainstream, en modulant certaines questions en fonction de la thématique centrale portée par les candidats interrogés.

Un questionnaire pour que nos lecteurs puissent les découvrir, mais aussi connaître leurs positions sur deux sujets fondamentaux pour l’Europe que sont l’immigration et la démocratie directe via le référendum d’initiative citoyenne (RIC).

Aujourd’hui, rencontre avec Olivier Bidou, tête de liste des Oubliés de l’Europe (voir la liste complète ici).

Breizh-info.com : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Olivier Bidou (les Oubliés de l’Europe) : Les Oubliés de l’Europe Artisans, Commerçants, Professions Libérales et Indépendants sont ceux qui se lèvent tôt, ne comptent pas leurs heures et se couchent tard. Ils sont les forces vives de l’économie et la vraie source de l’innovation. Ils sont l’émanation de La Coordination Nationale Des Indépendants – La CNDI – qui a plus de 1 500 élus (juges, assesseurs, administrateurs de caisse de retraite, ex-RSI, CIPAV,  membres des CCI et des CMA, CESER, Conseils de Prud’hommes, Juges aux tribunaux de commerce…) Ils connaissent parfaitement le tissu économique régional, français et européen.

Breizh-info.com : Vous vous présentez aux élections européennes ; pour quelles raisons ? Comment exister dans une campagne politique réservée aux gros partis ?

Olivier Bidou (les Oubliés de l’Europe) : Malgré la forte pression des médias classiques (TV, presse nationale, radio…), nous disposons d’un maillage complet sur toute la France et nous utilisons très bien Internet et les réseaux sociaux. C’est ce qui nous a permis d’avoir 218 candidats pour ces élections européennes alors même que nous n’avions que 79 postes à pourvoir.

Breizh-info.com : Si vous avez des personnes élues députés européens, quelles mesures voterez-vous ? Quelles mesures ne voterez-vous pas ?

Olivier Bidou (les Oubliés de l’Europe) : Si nous sommes élus au Parlement européen, nous voterons toutes les décisions favorables au commerce de proximité. Nous ne voterons pas les décisions privant ou limitant l’espace de liberté du commerce.

Breizh-info.com : Quelle est votre position sur la question de l’immigration, centrale dans cette élection ?

Olivier Bidou (les Oubliés de l’Europe) :  Une immigration est nécessaire uniquement pour les postes vacants et dont notre économie a besoin.

Breizh-info.com : Et sur le référendum d’initiative citoyenne ? Estimez-vous que les Gilets jaunes, canal historique, ont été entendus ?

Olivier Bidou (les Oubliés de l’Europe) :  Le référendum est toujours une arme dangereuse et souvent nuisible. Rappelons-nous les référendums pour la constitution européenne, pour Notre-Dame des Landes. La volonté populaire n’a jamais était respectée par les gouvernants. Les référendums sont trop souvent utilisés pour atteindre un autre but que celui pour lequel ils ont été réalisés.

Breizh-info.com : Le mot de la fin pour nos lecteurs ?

Olivier Bidou (les Oubliés de l’Europe) : Les « Oubliés de l’Europe » est une liste d’élus sociaux qui n’a pas d’étiquette politique. Son véritable enjeu est de protéger les savoir-faire, les commerces de proximité, redonner plus de liberté aux normes et ne pas uniformiser les industries, nos commerces, notre artisanat pour développer le mieux vivre ensemble et créer une Europe du plein emploi. Les artisans, commerçants, professions libérales et indépendants sont les premiers employeurs d’Europe.

Propos recueillis par YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

Articles liés