Les commerçants répondent à Guillaume Meurice

A LA UNE

Laïcité, Paty, Charlie, symboles religieux : Un sondage montre la fracture croissante entre musulmans et non musulmans dans les lycées en France

La LICRA, ligue de vertu qui ne cesse d’attaquer devant les tribunaux des polémistes, écrivains, politiques qui ont le...

Ploërmel. Après leur action d’agit-prop : les jeunes nationalistes bretons s’expriment [Interview]

Dimanche 21 février, un groupe de personnes a déployé une banderole accompagnée de fumigènes à Ploërmel. Banderole sur laquelle...

Piero San Giorgio : « La Bretagne pourrait retrouver un jour une forme d’indépendance » [Interview]

Piero San Giorgio s'est entouré d'une équipe de spécialistes dans différents domaines pour ouvrir le site Autonomie & Résilience,...

Covid-19. « La pandémie semble bien désormais en voie d’extinction progressive et naturelle »

Bulletin bimensuel du Général Delawarde au sujet de la crise dite du Covid-19 Avant propos  Aujourd’hui trois sujets sont à l’ordre...

Louis Saillans (Chef de guerre) : « Apporter mon point de vue, celui d’un homme qui connaît la réalité du combat contre l’Islam radical...

Louis Saillans a été commando marine. Il a travaillé pour les opérations spéciales pendant dix ans, notamment en Afrique...

Guillaume Meurice, journaliste sur France Inter, a dressé dans un article un portrait au vitriol des petits commerçants. Il les décrit comme des donneurs de leçon égoïstes, des petits propriétaires avares et sans scrupules n’hésitant pas à déloger leurs locataires en difficulté. Qu’en pensent les principaux intéressés ?

Le texte en question de Guillaume Meurice : « Alors? Je rêve ou tu chouines ? Ton business est en train de couler alors tu demandes de l’aide à L’État? Ah bon? Je croyais que dans la vie, il fallait se débrouiller tout seul. Que quand on veut, on peut. Qu’il ne faut pas donner du poisson mais apprendre à pêcher, ou je ne sais quelle autre connerie inventée pour justifier ta petite position dominante. Tu disais que quand on est au chômage ou à la rue, c’est notre seule et unique responsabilité; qu’il faut se bouger pour rebondir et ne rien attendre des autres. Mais si, rappelle-toi: t’as voté Fillon ou Macron au premier tour en 2017 contre l’État providence que tu conchiais. T’as changé ? D’un coup, tu serais devenu un affreux défenseur de la solidarité nationale.

C’est un symptôme du coronavirus? Il y a des gènes de marxisme à l’intérieur ? Qu’est-ce qui t’arrive ? Respecte-toi un peu. Tu ne vas pas devenir un putain d’assisté. Tu vas t’en sortir tout seul. Comme un grand qui n’a besoin de personne. Avec tes petits muscles et ton petit cerveau rempli de bouillie libérale. Ou alors tu crèveras, mais comme un grand aussi. Quoi ? Les huissiers sonnent à ta porte ? Et cette fois-ci, c’est pas toi qui les a appelés pour déloger tes locataires au RSA qui n’avaient plus de quoi payer ton loyer, ou pour ta résidence secondaire squattée ? Ils viennent pour toi. Ah bah merde! Je croyais qu’ils ne s’en prenaient qu’aux parasites. À moins que… tu en sois devenu un? Allez, j’arrête. Je ne te veux pas de mal. C’est pour ça que je ne t’aiderai pas, ça te déresponsabiliserait. Ciao, loser!’

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

« Une Justice politique » – État de droit et coup d’État judiciaire

Par Eric Delcroix, juriste, essayiste et écrivain, auteur de Droit, conscience et sentiments  Régis de Castelnau, qui a été avocat du...

Claudine Glot. Quelques pas sur les traces de sainte Brigitte

Claudine Glot - Quelques pas sur les traces de sainte Brigitte https://www.youtube.com/watch?v=Fjbnz3H9jz0 Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie...
- Publicité -