Ile d'Yeu

À moins d’une heure en bateau des côtes vendéennes, l’île d’Yeu déroule ses paysages telle une escapade rêvée pour tous les amateurs de chemins bucoliques et de nature sauvage, qui pour autant ne refuseront pas les bienfaits de la civilisation le soir venu – comprendre une petite bière sur le port dans l’un des quelques bars en terrasse de Port-Joinville. Si nous disons « déroule », c’est à dessein, car l’île d’Yeu est avant tout l’île de la bicyclette. La voiture laissée sur le continent dans un parking de Fromentines, la traversée s’effectue en tant que piéton (à bien moindre coût) et, une fois à Port-Joinville, vélos classiques, VTT ou vélos électriques se louent sans difficulté (précisons que le relief de l’île ne justifie pas vraiment la location plus onéreuse d’un vélo électrique).

Ainsi équipés de nos deux-roues et munis d’un plan, l’exploration de l’île peut commencer. Ne pas s’étonner si Yves Montand vient parfois chanter dans nos oreilles « quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins, à bicyclette », il est assez à-propos. Quitter le village en roulant sur les petites routes bordant d’adorables maisons blanches, aux portes et volets de bois peint de bleus ou de verts, est assez enthousiasmant. Il s’en faut de peu que l’imagination ne s’échappe un instant en Grèce. Les premiers champs d’ajoncs mêlés de chèvrefeuille sauvage auront tôt fait de la ramener en terres bretonnes. Petites routes en sous-bois, pistes sableuses sous les pins parasols, sentiers de randonnées sinuant sur la lande, les paysages sont variés, et l’océan se découvre par-delà les rochers de granit si caractéristiques de nos côtes atlantiques.

Ile d'Yeu. Côte sauvage

Les itinéraires sont nombreux et l’île peut se sillonner en long, en large et en travers. La côte sauvage au sud de l’île est véritablement splendide et digne de ce que tout Breton entend par « côte sauvage ». La lande jonchée d’ajoncs, au parfum mielleux exhalé sous le soleil, surplombe les falaises. Les lichens dorés des rochers – voire des mégalithes – s’harmonisent à la flore. Les goélands dansent dans les airs. Et le Vieux Château vient défier de ses hautes tours sombres l’océan et l’assaut des vents. Un peu comme un rescapé de la guerre de Cent Ans viendrait narguer un touriste en lunettes de soleil et chaussures de sport : un contact un peu rugueux de prime abord, mais qui en impose.

Ile d'Yeu. Le Vieux Château

Plus à l’est, le sentier côtier continue par la rade abritée du Port de la Meule, dominée par la blanche chapelle Notre-Dame de Bonne Nouvelle érigée face à l’Atlantique depuis le XIe siècle. Imaginons qu’en certains temps, elle agissait comme un phare d’espérance pour les pêcheurs partis au loin… autant que pour ceux – celles ? – qui attendaient inlassablement.

Ile d'Yeu

Un peu plus loin encore, la plage des Vieilles mérite l’arrêt pour son anse élégante, ni trop petite, ni trop grande, et ses belles couleurs d’eaux et de sables. Gageons qu’en été cette plage dite des Vieilles doit faire le bonheur des plus jeunes et de leurs familles. Complètement à l’est, la pointe des Corbeaux, coiffée de son phare, marque la jonction entre la côte sud, sauvage, et la côte nord, plus habitée, plus douce aussi avec de grandes plages, et tout aussi belle.

Ile d'Yeu. Plage des Vieilles

Si après l’effort, le réconfort se fait désirer, n’hésitez pas à aller goûter les spécialités du chef Stéphane Gilot, au restaurant Les Bafouettes à Port-Joinville. Sa cuisine inventive et de qualité nous régale de saveurs – gravlax de saumon et gambas poêlées sur une crème de raifort et d’avocat, dos de cabillaud en croûte de chorizo… Le plaisir des yeux n’est pas en reste, à l’image de l’île !

Renseignements :
Traversée depuis le port de Fromentines : compter environ 30 à 40 € AR par adulte.
Tarifs approximatifs de location de vélos : environ 12 € / jour pour un vélo classique, 14 € / jour pour un VTT et 31 € / jour pour un vélo électrique (tarifs dégressifs en fonction de la durée de location).
Restaurant Les Bafouettes : 8, rue Gabriel Guist’Hau – 85350 Port-Joinville – 02 51 59 38 38 (réservation recommandée) – http://www.lesbafouettes.com/
Pizzeria Le Mille Pâtes (délicieuse !), sur place ou à emporter : 9, place de la Norvège – 85350 Port-Joinville – 02 51 58 79 79

Isabelle Lainé

Crédit photos : Isabelle Lainé
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V