Plogoff, des pierres contre des fusils. Le documentaire diffusé à Cannes

A LA UNE

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Les deux Irlandes et la diaspora. Anne Groutel évoque ces 70 millions d’Irlandais qui vivent ailleurs dans le monde [Interview]

Anne Groutel est maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et docteur en études irlandaises. Chercheuse, elle est...

Les Finistériens Nicole et Félix Le Garrec ont monté les marches du Festival de Cannes. Leur film « Plogoff, des pierres contre des fusils » a été sélectionné dans la catégorie « Cannes Classics« …

Le documentaire retrace le combat mené dans la petite commune contre l’État et ses forces de l’ordre pour empêcher un projet nucléaire aux lourdes conséquences pour l’environnement du Cap Sizun. Un combat qui a été remporté par les opposants à la centrale. Une victoire qui inspirera bien d’autres luttes par la suite, dans l’Hexagone comme en Europe.

Ce long métrage fût réalisé en 1981 par Nicole et Félix Le Garrec, présents sur place et subjugués par l’ampleur des manifestations contre cette centrale nucléaire. Une vie en immersion durant deux mois dans ce Plogoff en état de guerre, où Bretons déterminés à préserver leur site et gendarmes mobiles parfois équipés de blindés se livrevront bataille.

Le film ne recevra par ailleurs aucune aide financière pour sa production mais connaîtra malgré tout un succès en salle avec près de 250 000 entrées.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes : 26ème fusillade de l’année, une balle perdue dans une cuisine

Après un peu plus de trois semaines de pause, c'est reparti – la 26e fusillade de l'année, pour des...

Lamballe. Une cinquantaine de manifestants contre le Pass sanitaire

Les Patriotes des Côtes-d’Armor, l'UPR, ainsi que Via, la voix du peuple avaient appelé à manifester ce samedi matin...

Articles liés

Comment le cinéma officiel voit la droite radicale

Une émission à la fois pédagogique et décontractée dans laquelle les animateurs de la radio Zone libre démontent les films politiquement correct qui travestissent...

Conjuring 3, Nomadland, L’oubli que nous serons, The Last Hillbilly, 17 Blocks : la sélection cinéma de la semaine

Conjuring 3, Nomadland, L'oubli que nous serons, The Last Hillbilly, 17 Blocks : voici la sélection cinéma de la semaine. Conjuring 3 Dans cette affaire issue...

D-Day : Churchill plus populaire que de Gaulle sur le web

A l'occasion du 77e anniversaire du Débarquement le 6 juin, quelles sont les grandes figures de l'Histoire, vainqueurs de la 2e guerre mondiale les...

La Sixième Soirée…

Je ne vais plus au cinéma disais-je la dernière fois que je pris la plume (enfin la « souris »)… Tiens, une « souris...