Angela Merkel diplômée à Harvard pour sa politique pro-migrants

A LA UNE

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

La chancelière allemande Angela Merkel a reçu un doctorat honorifique à l’université de Harvard pour sa politique pro-migrants.

Angela Merkel, doctorante en immigration extra-européenne ?

Angela Merkel s’est adressée jeudi 30 mai aux diplômés de l’université de Harvard (États-Unis), profitant de l’occasion pour aborder des sujets sur lesquels elle est en désaccord notable avec le président américain Donald Trump, c’est-à-dire le commerce international, les fake news ou encore la question des frontières. Sans toutefois jamais mentionner directement le président par son nom.

« Plus que jamais, notre façon de penser et d’agir doit être multilatérale plutôt qu’unilatérale, mondiale plutôt que nationale, tournée vers l’extérieur plutôt qu’isolationniste », a martelé la chancelière. Angela Merkel a été présentée en tant que « leader de facto de l’Union européenne » sur la scène en plein air du Harvard’s Tercentenary Theater tandis qu’elle était l’invitée d’honneur de la cérémonie de remise des diplômes de l’université. Elle s’est ainsi adressée aux centaines de personnes présentes sur le campus de Cambridge.

Angela Merkel a reçu un doctorat honoris causa (à titre honorifique donc) pour son action politique durant ses mandats à la tête de l’Allemagne. Harvard a tenu à la féliciter pour son slogan « Wir schaffen das » [NDLR : « Nous pouvons le faire »] qui est venu faire écho à l’afflux de migrants en 2015 en Europe. L’Allemagne avait alors ouvert ses portes à l’immigration extra-européenne.

Angela Merkel veut abattre les murs…

S’exprimant en partie en anglais, la Chancelière allemande a été très applaudie par l’assistance : « C’est pourquoi je veux vous laisser avec ce souhait : abattez des murs d’ignorance et d’étroitesse d’esprit, car rien ne doit rester tel qu’il est. »

Angela Merkel a aussi évoqué la question du changement climatique ainsi que le destin du Vieux continent : « L’Europe a surmonté des conflits séculaires. Un ordre pacifique basé sur des valeurs communes plutôt que sur la prétendue force nationale est apparu. Malgré toutes les discussions et tous les revers temporaires, je suis fermement convaincue que nous, les Européens, nous sommes unis pour le meilleur. »

La chef d’État allemande a aussi évoqué la fin prochaine de son mandat. Elle qui doit quitter le pouvoir en 2021 après une longévité record en Europe. Toutes les bonnes choses ont une fin. Les mauvaises aussi…

Crédit photos : Twitter Harvard
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« Homos ou hétéros, on porte tous le même maillot ». Le nouveau clip de propagande de la Ligue de Football Professionnel

Après les clips gouvernementaux ou d'associations subventionnées contre le harcèlement de rue mettant en scène uniquement d'horribles harceleurs blancs,...

Bruno Attal : « Si mon collègue avait tué cette ordure, il serait où, là, Eric Masson ? En garde à vue, mis en...

Pour le syndicaliste policier Bruno Attal (Touche pas à mon flic) : « Si mon collègue avait tué cette...

Articles liés

Les services secrets allemands accentuent leur pression sur les patriotes.

L’Allemagne est une République fédérale constituée de seize États. Chacun de ceux-ci dispose d’un Office de protection de la Constitution. Ces officines ont pour...

L’échec de la gauche démontré par une étude évoquant le basculement à droite des Européens

Dans une étude intitulée « La conversion des Européens aux valeurs de droite », le think-thank Fondapol montre que les Européens basculent progressivement à...

États-Unis. Le président Joe Biden souhaiterait augmenter certains impôts

En annonçant possiblement un projet de hausse des impôts devant le Congrès dans quelques jours, le président des États-Unis Joe Biden souhaite tourner la...

« L’Allemagne. Mais normale » : l’AfD vote contre le port du masque obligatoire [Vidéo]

Réunie le week-end dernier lors d'un congrès à Dresde dans la perspective des élections législatives allemandes de septembre, la formation politique AfD va mener...