L’Institut Maupertuis, centre de ressources technologiques, s’associe le temps d’une journée, à l’École Normale Supérieure de Rennes pour promouvoir les applications du FSW (Friction Stir Welding). Fondé en 2003, l’institut Maupertuis a pour mission d’accompagner principalement les PME bretonnes en vue de renforcer leur compétitivité en innovant. L’institut accompagne ainsi les industriels dans l’évaluation, le développement et la mise en œuvre de nouvelles technologies de production avec une forte expertise dans les technologies de traitement des métaux.

Qu’est ce que le FSW ?

Appréciée comme processus de soudage innovant, cette technologie baptisée FSW se développe sur robot et centre d’usinage ; des avancées majeures qui font l’objet, ce 27 juin, d’un grand rassemblement des acteurs de l’industrie, le FSW TECHDAY.

Le FSW (assemblage par friction-malaxage) est un procédé de fabrication permettant le soudage d’une large gamme de matériaux comme les aluminiums et le cuivre. Économique, rapide et propre, cette technologie est sur le point de remplacer les méthodes d’assemblages traditionnels telles que le rivetage ou le collage auprès de nombreuses filières de l’industrie. Cela ouvre ainsi la voie à de nombreux champs d’application encore récemment inaccessibles en aéronautique, aérospatiale, nucléaire, naval ou encore dans le secteur de l’automobile.

À la rencontre d’utilisateurs industriels et d’offreurs de solutions

De grands industriels (Eiffage, Dassault Aviation, ArianeGroup, Renault, PSA…) ont déjà adopté cet avantage métallurgique ; cette journée est ainsi l’occasion de revenir sur l’expérience de professionnels de l’industrie, de découvrir les facteurs clés à la bonne intégration de ce procédé mais également de rencontrer des fournisseurs d’équipements spécifiques dans le village aménagé à l’ENS Rennes.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V