Plastique en Méditerranée. WWF stigmatise la France alors que l’Egypte et la Turquie sont les principaux responsables

A LA UNE

Isabelle Le Callennec (Hissons haut la Bretagne) : « être la région du plein emploi durable, d’une transition écologique aboutie, d’une cohésion sociale à...

La campagne électorale pour les élections régionales bat son plein. Après avoir interrogé Daniel Cueff (« Bretagne ma vie...

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Dans un rapport publié le vendredi 7 juin, l’ONG WWF s’affole à juste titre des quelques 600 000 tonnes de plastique déversées chaque année en Méditerranée par les 22 pays riverains.

Diffusé à l’occasion de la Journée mondiale des océans, ce rapport pointe tout particulièrement la responsabilité de la France. Cette accusation est largement relayée par les médias.

Pourtant, à bien regarder les chiffres, la France laisse filer « seulement » 11 000 tonnes de plastique en Méditerranée (sur 570 000 tonnes, le chiffre exact), soit 2 % des rejets. Ce que WWF lui reproche en fait, c’est moins sa gestion des déchets (« plus performante que d’autres pays méditerranéens »), que le mauvais exemple qu’elle donne. Comme un maître d’école qui serait déçu par une peccadille d’un bon élève, alors qu’il ferme les yeux depuis longtemps sur le fond de la classe.

Qui sont les mauvais élèves de la classe environnementale méditerranéenne ?

Les informations sur les cancres, on les trouve dans le rapport en anglais du WWF. 

Sur les 570 000 tonnes de déchets plastiques qui partent à la mer, 250 000 viennent de la seule Egypte, 111 000 tonnes de Turquie, soit presque les 2/3 à eux deux. Autre donnée, la petite Tunisie pollue autant que la France (11 000 tonnes chacune).

Dans les pays du sud de la Méditerranée, la crise écologique, moins médiatisée, est pourtant plus criante qu’en Europe : démographie débordante , incapacité des régimes corrompus à préparer l’avenir et à faire respecter la moindre règle commune… Dans le domaine des déchets plastiques, cela se traduit par l’absence d’infrastructures efficaces de traitement des déchets : avec à la clé des plages régulièrement envahies d’immondices en plastique, par exemple en Algérie. 

Pourquoi WWF cible-t-elle les pays européens ?

C’est donc plus le parti-pris idéologique que le souci de la vérité qui motive le rapport de WWF. Pour impliquer les Européens, il faut les rendre coupables, y compris en innocentant les vrais responsables. Peut-être que WWF compte qu’une fois sensibilisées les opinions publiques européennes sensibiliseront les gouvernants de leurs pays, qui sensibiliseront à leur tour les dictateurs arabes et turques.

Cette stratégie très indirecte va-t-elle marcher ?

En tout cas, elle tend à déresponsabiliser les opinions des pays arabes. Dans l’article rendant compte du rapport du WWF de 2018 sur le même sujet, le journal le Matin d’Algérie s’en tenait à des considérations générales et faisait l’impasse sur les responsabilités locales

Tant pis pour les plages algériennes. Tant pis pour les océans. 

Enora

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Voyager en train pour pas cher en Europe ? C’est possible

La fin de l’état d’urgence en Espagne rétablit la liberté de déplacement entre les régions, et coïncide avec la...

Marion Maréchal : les confidences d’une patriote

Marion Maréchal parle rarement d'elle, de son parcours, de sa personnalité. Pour Livre Noir elle s'est exceptionnellement prêtée à...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Environnement. Un plastique biodégradable réalisé à partir de déchets de poissons

Les déchets de poissons utilisés pour la consommation humaine pourraient connaître une nouvelle vie en remplaçant, après transformation, le plastique traditionnel, polluant et non-biodégradable....

Plonevez Porzay : marée de micro-plastiques suite à la tempête Justine

Comme souvent en hiver, la tempête Justine a déversé de nombreux micro-plastiques sur nos côtes. https://www.youtube.com/watch?v=Q2yOmChVX-M Crédit photo : DR (photo d’illustration)  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de...

Pleurtuit. Une machine à recycler le plastique au Super U

En moyenne, un Français engendre près de 30 kg de déchets chaque année dont 7 kg de produits encore emballés. Face à ce problème environnemental,...

Plastique, l’overdose (les dessous de l’oligarchie)

Nouvel épisodes des dessous de l'oligarchie, cette fois ci sur le plastique présenté ci-dessous par le réalisateur de la série :  Parlons aujourd'hui du plastique....