cafe

Pour certains, la petite tasse de café du matin est une habitude. Pour d’autres, elle est indispensable à tout moment de la journée. Plus qu’un simple rituel, le café tient une place importante dans notre pays. Les Français consomment d’ailleurs, en moyenne, 5,8 kg de café par an et par personne. Ce qui fait de notre pays, le 8ème plus gros consommateur au monde. Malheureusement, derrière ce chiffre se cache aussi une triste réalité. Les nombreuses machines à café actuelles proposent des dosettes à usage unique qui polluent l’environnement.

La pollution de l’environnement par les capsules

Chaque année, plus de 8 milliards de dosettes de café sont vendues dans le monde. La question du recyclage et de l’empreinte carbone laissée par cette production est donc épineuse. Afin de mieux visualiser la montagne de déchets produits, imaginez la Tour Eiffel. Les 40 000 tonnes de dosettes qui finissent en détritus chaque année représentent 4 fois le célèbre monument. Ce sujet est devenu une véritable urgence environnementale.

Depuis quelques années, Nespresso a mis en place un système de recyclage de ses dosettes. En effet, elles sont composées d’aluminium, un matériau qui se recycle très bien. Seulement, pour qu’elles puissent avoir une seconde vie, il faut que les consommateurs les ramènent en magasin. Et, comme aucun système de consigne n’a été mis en place, cette solution peine à trouver sa place. Quant à la plupart des concurrents de cette marque, ils produisent des capsules en plastique. Vous l’aurez compris, cette solution n’est pas moins polluante et, plus le temps passe, plus notre planète se trouve ensevelie sous tant de déchets.

La production de café détruit l’environnement

En plus des tonnes de déchets non recyclés chaque année, nous sommes également confrontés à une production de café qui détruit notre environnement à petit feu. La consommation de cette boisson est telle que le café est considéré comme de l’or noir, après le pétrole. Cette valeur économique pousse les industriels à en vouloir toujours plus. Les producteurs de café, qui sont pour la plupart des petites entreprises familiales, se retrouvent donc forcé de trouver des solutions pour produire encore plus et plus vite.

Pour ce faire, ils font appel à des machines polluantes. Ils utilisent des engrais et des pesticides pour protéger leurs plantations et produire plus de rendement. Selon les producteurs, la culture du café peut être responsable de 70 % de la charge environnementale d’une tasse de café. Et nous ne vous parlons même pas des hectares de terre réquisitionnés pour augmenter encore et toujours la production.

Les solutions pour une consommation responsable

Si malgré tous les problèmes environnementaux que nous venons de citer, vous ne pouvez pas vous passer de votre petit noir nous avons quelques solutions pour vous. Sachez qu’il existe des solutions pour consommer mieux. Tout d’abord, à vous de faire le meilleur choix en sélectionnant un café équitable qui possède le label développement durable. Si vous possédez une machine qui nécessite des dosettes, il serait bête de la jeter, elle se transformerait elle aussi en déchet. Vous pouvez simplement opter pour des dosettes de la marque Ethical Coffee Company. Elles sont fabriquées en amidon de maïs et biodégradables en 90 jours.

Si vous étiez sur le point d’acheter une machine à café en capsule, voici un moyen bien moins cher et moins polluant de réaliser votre boisson du matin. Les cafetières à piston ou cafetières italiennes sont idéales. Elles nécessitent l’utilisation de café moulu et d’une bouilloire pour chauffer votre eau. C’est tout. Afin de diminuer encore votre empreinte énergétique, nous vous recommandons d’ailleurs d’acheter du café en grain qui possède le label développement durable. Vous pourrez le moudre facilement grâce à un moulin utilisable à la main. En plus de l’avantage pour l’environnement, vous profiterez pleinement du merveilleux goût du café fraîchement moulu. (Source: https://www.cocondouillet.fr/)

Vous l’aurez compris, l’industrie du café tient une place importante dans la pollution de l’environnement. Malgré tout, des solutions existent. Serez-vous prêts à modifier vos habitudes au nom de l’écologie ?

Crédit photos : pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine