À l’approche des vacances d’été, Flightright, spécialiste des droits des passagers, dévoile ses prévisions des retards et des annulations pour les aéroports français (sur la base de la période estivale de 2018). Quels aéroports se hissent aux premières places cette année ?

Les chiffres et informations présentées proviennent de la base de données Flightright sur une période allant du 01/06/2018 au 31/08/2018. Toutes les informations sont basées sur les données dont nous disposons. Les données sont fiables, mais ne prétendent pas être absolument complètes. Afin de garantir la comparabilité des résultats, les taux d’annulations et de retards sont calculés en prenant en compte les 20 aéroports français avec le plus de départs sur la période concernée. Retards de 30 minutes et plus

En Bretagne, Rennes obtient le bonnet d’âne tandis que Brest sauve l’honneur. 

Mauvaise nouvelle pour la Bretagne qui voit Rennes prendre la première place de ce flop avec 4,33% d’annulations. Du côté des retards, l’aéroport rennais s’en tire mieux en restant dans la moyenne (11,72%). Brest, le plus grand aéroport breton quant à lui redore le blason Breizh en affichant seulement 2,26% d’annulations, se plaçant ainsi à la 11ème place de ce flop. Côté retards, il affiche un taux de 9,23%, ce qui le place en 2ème position des aéroports les plus ponctuels.

4 ans, c’est l’équivalent du nombre de retards cumulés dans les aéroports français durant la période estivale précédente.

Bien que l’on ne soit jamais réellement à l’abris d’une grève, l’année 2018 était unique, le ciel aérien ayant été particulièrement impacté. Selon une étude Flightright/Odoxa 2019, 1 Français sur 2 s’estime insatisfait des solutions et de la considération apportées par les compagnies aériennes. Aussi, pour prévoir au mieux d’éventuels problèmes, Flightright révèle ses 3 astuces pour un été sans stress.

Crédit photo : DR
[
cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine