Propagande pro-migrants : à quoi joue la mairie de Brasparts ?

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Les Monts d’Arrée, terre de prédilection pour les migrants ? À Brasparts, la mairie relaie dans son Bulletin d’informations un appel aux dons pour financer le logement de quatre familles. Par qui est supporté le coût de cette publication communale ?

Monts d’Arrée : le précédent du Cloître-Saint-Thégonnec

Ce n’est pas un scoop, la folie migratoire est à l’œuvre dans les grandes villes bretonnes telles Nantes, Rennes, Brest. Des métropoles dont nous relatons régulièrement les faits divers liés à l’immigration extra-européenne. Une insécurité qui fait écho aux politiques complaisantes des mairies en question, supplées bien souvent dans leur tâche par des associations d’extrême gauche locale.

Mais la campagne bretonne n’est désormais plus épargnée par cette tendance consistant à vouloir accueillir et installer des migrants coûte que coûte. Y compris jusque sur les contreforts des Monts d’Arrée. Ce qui constitue également un moyen d’alléger les flux vers les grandes villes saturées. En mai 2018 déjà, nous évoquions l’ouverture d’une « école alternative » pour migrants au Cloître-Saint-Thégonnec. Le projet était alors porté par l’association pro-immigration « Les Utopistes en action » et était destiné uniquement aux migrants… Dans son « Appel aux initiatives » quelques semaines auparavant, le Parc naturel régional d’Armorique avait même fait apparaître le projet d’école alternative en premier dans la liste proposée sur son site.

Migrants : à quoi joue la mairie de Brasparts ?

En avril 2019, c’est cette fois la mairie de Brasparts qui s’est distinguée en relayant complaisamment dans son Bulletin d’informations municipal l’opération « Cent pour un toit ». L’initiative est portée un collectif local placée sous la houlette de l’association brestoise Digemer (signifiant « Bienvenue » en breton) qui se présente comme « un réseau d’hospitalité pour des demandeurs d’asile et migrants du Finistère Nord et du pays de Brest ».

Il s’agit donc d’un appel aux dons auprès des habitants de Brasparts afin d’assurer la prise en charge du logement pour quatre familles de migrants dans la commune. Des familles que le collectif entend intégrer et faire participer à la vie locale. À savoir également que la municipalité a accepté de mettre à disposition gratuitement un logement communal pour l’une des familles.

À défaut de recevoir la contribution financière des Braspartiates, ces militants pro-migrants peuvent donc aussi s’appuyer sur les outils de communication de la mairie. Un Bulletin d’informations de Brasparts dont le coût de publication pourrait susciter des interrogations dans la population : a-t-elle été consultée avant de voir paraître à ses frais de la propagande pro-migrants ?

Brasparts
Extrait du B.I.B avril 2019

Crédit photo : Flickr (CC BY-SA 2.0/Yann Caradec)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

Articles liés

Dibunadeg er straedoù, merc’hed mouchet, bannieloù : un eured turk e Redon

Ar sizhunioù tremenet ez eus bet trouz diwar-benn an euredoù kumuniezhel e Bro-C'hall. Re a zansoù estren, re a zibunadegoù er straedoù, re a...

Royaume-Uni. Des centaines de clandestins ont traversé la Manche depuis la France ces derniers jours

En ce mois de juillet, les traversées de la Manche par des migrants clandestins vers le Royaume-Uni depuis la France ne connaissent pas de...

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...

40 repuad o kampiñ e Roazhon

Partiet eo ! 40 repuad o deus savet ur seurt kêriadenn a deltennoù e park an Hautes-Ourmes e Roazhon d'ar meurzh 13 a viz gouere....