Plagiat : Gad Elmaleh, fossoyeur de l’humour ?

Il n’était pas drôle, ce ne serait en plus qu’un vulgaire copieur : Gad Elmaleh continue de collectionner les accusations de plagiat !

Dans le dernier numéro du magazine Society, un humoriste nommé Kamel Bennafla a accusé Gad Elmaleh de lui avoir volé l’un de ses sketchs.

D’après lui, le personnage du « blond », qui revient régulièrement dans les spectacles du franco-marocain, serait tout simplement un plagiat de blagues qu’il lui aurait racontées lors d’une rencontre entre les deux hommes à la fin des années 1990.

C’est loin d’être la première fois que Gad Elmaleh essuie de telles accusations. Dès 2017, la chaîne YouTube CopyComic, qui dénonce les plagiats des humoristes en diffusant des vidéos comparatives, le mettait en porte-à-faux. Une nouvelle vague de vidéos a défrayé la chronique en début d’année 2019. On le voit entre autres copier une réplique du Corse Eric Fraticelli et de plusieurs humoristes américains.

La chute d’une icône de l’antiracisme

Né au Maroc en avril 1971, Gald Elmaleh a connu le succès dans la deuxième moitié des années 1990, après son arrivée en France. D’abord lié à Radio Shalom par le biais de son oncle puis à Arthur sur Europe 2, Il a ensuite formé un duo estampillé « marocain » avec Jamel Debbouze, permettant par ailleurs de parler d’union des minorités, l’un étant de religion juive et l’autre musulman.

Gad Elmaleh et Jamel Debbouze : les deux franco-marocains sont de proches amis

Gad Elmaleh a depuis percé en solo, ses « one man show » attirant de nombreux spectateurs dans les salles françaises, bien relayés par les médias.

Son carnet d’adresses bien fourni lui a valu quelques apparitions au cinéma. Il était François Pignon dans La Doublure en 2005, Chouchou et Coco dans les films (à éviter) du même nom en 2003 et 2009, mais a aussi eu le privilège d’apparaître dans Les Aventures de Tintin de Steven Spielberg en 2011.

S’il avait publiquement attaqué Dieudonné pour un racisme supposé et en avait profité pour tacler Jean-Marie Le Pen, il n’a en revanche pas de scrupule à faire du « blond » un personnage ridicule et caricatural ou à se moquer de l’accent chinois.

On n’ose imaginer les réactions d’indignation si un humoriste français osait faire des sketchs sur un personnage « crépu » et se moquer de l’accent arabe.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !