Tour de France 2019. Wout Van Aert pour la 10ème, une première semaine très contrastée [Vidéo]

A LA UNE

On courait la 10ème étape du Tour de France 2019 ce lundi 15 juillet. Et c’est Wout Van Aert (Jumbo-Visma) qui s’est imposé au sprint à Albi avant la journée de repos. Alors que Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick-Step) conserve la tête du général, Thibaut Pinot (Goupama-FDJ) a perdu 1’40 » après s’être laissé piéger dans une bordure. Il ruine ses efforts de la semaine (et son moral ?). On fait justement le point sur cette première semaine de course.

On s’est peut être moins ennuyé que d’autres années durant cette première semaine, mais il ne faut pas non plus trop s’emballer. L’étape reine de la semaine, La Planche des Belles filles, a été massacrée par le peloton qui a laissé des échappées s’imposer (Teuns). L’étape d’Epernay aura été la confirmation qu’Alaphilippe et Sagan ainsi que Mathews sont les grands hommes de ce peloton, toujours à l’attaque.

Pinot a tenté des coups, avant de s’effondrer sur la dernière étape. Mais on est loin d’avoir assisté à une bagarre fantastique. Le classement général est encore serré (quoique la dixième étape, sur du plat, aura finalement fait plus de dégâts que les 9 premières si on voit le temps perdu par Pinot, Nibali, Fuglsang…). Désormais, on s’emballe quand un coureur attaque à 5km de l’arrivée, c’est dire où le Tour de France en est rendu niveau ennui généralisé.

On a encore vu des coureurs écouter attentivement dans l’oreillette les consignes des directeurs de course alors qu’ils étaient échappés. Des équipes de favoris ne pas rouler pour aller chercher les échappées et se moquer d’une victoire d’étape, pourtant bien plus prestigieuse aux yeux du public qu’une huitième place au général dans le classement final. On espère que l’arrivée de la haute montagne va permettre à des favoris d’avoir enfin un peu de courage.

Et sinon, et bien que les puncheurs et les baroudeurs l’emportent. Un Alaphilippe, un Sagan, un De Gendt, sont des champions bien plus respectables que ceux qui se cachent derrière leurs directeurs sportifs, leurs oreillettes, leurs sponsors, leurs places d’honneur au général. Le jour où la victoire d’étape permettra d’obtenir 2 minutes de bonus au général, peut être que certains se réveilleront également !

Cette semaine laisse au final sur sa faim, et cela malgré les prouesses d’un exceptionnel Alaphilippe, qui ne peut pas faire le Tour de France 2019 à lui tout seul. Prochaine étape, mercredi. 167 km de plat entre Albi et Toulouse. Terriblement plat. En attendant les Pyrénées .

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Jean-Paul Gourévitch : « Les gouvernements ne veulent pas aborder le sujet du Grand remplacement. Ils sont contre la démarche scientifique visant à démontrer...

Jean-Paul Gourévitch : « Les gouvernements ne veulent pas aborder le sujet du Grand remplacement. Ils sont contre la...

« Sacrée surprise ». Eric Zemmour devrait annoncer sa candidature à l’élection présidentielle ce mardi midi

Ce n'est une surprise pour personne et pourtant, la presse ne parle que de cela : l'annonce de la...

Articles liés