Fusillade à Lorient : un an ferme pour le tireur

A LA UNE

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Si Nantes est habituée aux fusillades, Lorient ne l’est guère. Samedi 6 juillet vers 20h30 rue Victor Massé, au cœur de Lorient, des coups de feu ont éclaté à plusieurs reprises. Un homme a tiré avec un pistolet sur la façade d’un immeuble, vers un appartement occupé par deux jeunes filles qui n’ont heureusement pas été blessées. Un drame de l’ivresse et de la bêtise qui vaut à son auteur le gîte et le couvert en prison.

Quelques heures plus tôt, l’auteur, Matthieu B, déambulait ivre dans les rues de Lorient. Des passants se seraient moqués de lui, y compris deux adolescentes depuis un balcon. Du coup, il rentre chez lui à Keryado – à 3.5 kilomètres du centre-ville, ce quartier excentré est considéré comme « sensible » localement – prend son arme et retourne faire sa vendetta en ville, tirant pas moins de cinq fois sur l’appartement d’où les adolescentes l’auraient humilié.

Intervenue très rapidement, la police a interpellé l’auteur rue Mauclerc, 500 mètres plus loin, et retrouvé l’arme dans une poubelle. Puis a pris une nacelle pour analyser les résidus de tirs sur la façade de l’immeuble – l’auteur des coups de feu a tiré ivre, certes, mais avec des balles à blanc. Déjà condamné une fois et plutôt asocial, l’auteur a été condamné à deux ans de prison, dont un ferme, avec maintien en détention. A l’issue, il aura interdiction de séjourner à Lorient pendant cinq ans et de détenir une arme pendant la même période ; il doit aussi indemniser une des victimes à hauteur de 500 euros.

LM

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Bro-gKebek : ar galleg anavezet evel yezh ofisiel

Anavezet e vo ar galleg evel yezh ofisiel nemeti ar Vro-qKebek hervez ar c'hazetennoù kebekad. Justin Trudeau, anezhañ ministr...

Départ en vacances : Comment sécuriser votre mobile des cyberattaques ?

En termes de virus, votre smartphone est lui aussi menacé par des cybers menaces. Menaces qui s'accentuent avec les...

Articles liés

Nantes : 26ème fusillade de l’année, une balle perdue dans une cuisine

Après un peu plus de trois semaines de pause, c'est reparti – la 26e fusillade de l'année, pour des motifs assez nébuleux, a eu...

Saint-Herblain : fusillade au .45 ACP en plein bourg, deux suspects arrêtés

Et ça continue ! Après les quartiers « sensibles » des Dervallières et de la Bottière ces deux derniers jours, mardi, des coups de feu ont éclaté...

Fusillade dans le Colorado et fake news. « L’homme blanc » de l’AFP se prénomme Ahmad Al Aliwi Alissa

Une fake news de plus pour l'AFP, l'Agence France Presse, qui entend donner des leçons de journalisme au monde entier et qui, par ailleurs,...

Rennes. Des habitants du quartier de Cleunay dans la rue contre la violence et les dealers

A Rennersd, des habitants du quartier de Cleunay sont descendus dans la rue pour dénoncer la violence et les dealers, en cette fin de...