Comme chaque saison, l’ONF a préparé durant tout l’hiver l’arrivée des vagues successives de touristes sur la côte. Les dunes et les forêts littorales seront un point de passage obligatoire pour de nombreux vacanciers en quête de grand bleu. Alors que les touristes affluent sur les côtes bretonnes, il est important de rappeler quelques points essentiels afin d’organiser le plus harmonieusement possible la cohabitation entre usagers et milieux fragiles, milieux où recèlent des paysages magnifiques.

Comment collaborer à la préservation du littoral ?

• Garez votre voiture sur les parkings prévus à cet usage / N’empruntez que les cheminements qui vous sont proposés et aménagés pour supporter le passage répété. Le hors piste entraine l’écrasement des plantes servant à stabiliser les dunes et accélère l’érosion du littoral.

• Ne ramassez pas les plantes présentes sur les dunes / Ces plantes, rares et fragiles, permettent à la dune de se fixer. Elles maintiennent les dunes, qui sont un rempart naturel aux innondations.

• Pas de feux sur la plage/ Préfèrez mettre un pull plutôt que de brûler les ganivelles qui piègent le sable et améliorent la formation des dunes.

• Pensez à ramasser vos déchets / La durée de vie d’un déchet peut être de quelques jours comme de plusieurs siècles. Restez attentifs à ce que vous laissez après votre passage.

• Ne laissez pas vos animaux en liberté / Les dunes abritent de nombreuses espèces qui choisissent ce milieu pour se reproduire. Elles sont sensibles aux dérangements.

L’entretien de la dune vise principalement à lutter contre l’érosion éolienne. Trois techniques sont couramment utilisées : la couverture avec des branchages ; la pose de brise-vent ; les plantations de végétaux. L’objectif est toujours de conserver ou de recréer des conditions favorables au développement de la couverture végétale naturelle. Les végétaux participent à la formation des dunes, grâce à l’action conjuguée de leurs parties aériennes, qui provoquent le dépôt du sable en transit et de leur enracinement qui renforce la surface dunaire.

Le rôle fondamental des agents ONF 

Au XIXe siècle, face à une demande pressante des populations, les services de l’Etat ont entrepris la stabilisation des dunes mobiles de la côte atlantique par boisement. Aujourd’hui l’ONF gère une grande partie des dunes. Le cordon littoral joue de nombreux rôles : amortisseur de l’énergie marine, « piège à sable » qui protège l’arrière-pays, « habitat » de haute valeur patrimoniale… Une surveillance régulière et la mise en œuvre de travaux d’entretien permettent à la dune d’assurer ces multiples rôles.

Entre panser les plaies laissées par les tempêtes hivernales, réaliser les travaux d’entretien des peuplements de pin, préparer la période estivale, … d’octobre à juin les forestiers de l’Office national des forêts travaillent d’arrachepied pour réaliser tous les travaux dont les forêts dunaires ont besoin. En Bretagne, les forêts domaniales de Gavre-Quiberon, Beg-Meil Mousterlin, Santec et des dunes de Lesteven sur Crozon accueille des milliers de personnes par jour en été. Il est donc important que tout soit prêt pour absorber cette arrivée massive. Les forestiers doivent préparer les abords des routes contre le risque incendie, stabiliser les dunes abimées pendant l’hiver par les tempêtes, sécuriser et préparer les zones de stationnement et d’accès aux plages, finir les coupes d’entretien et évacuer les bois coupés et stockés. Ces actions sont menées avec le concours et la confiance de nos partenaires les collectivités locales, les services de police, et grâce au savoir-faire de nos équipes sur le terrain.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine