« Manspreading » : une chaise féministe reçoit un prix à Londres [Vidéo]

A LA UNE

Self défense financier pour investisseurs et petits épargnants. Et si vous tentiez la stratégie Alpha ? [Interview]

Nous avons annoncé récemment la parution, aux éditions Cultures et Racines, du livre « LA STRATÉGIE ALPHA : LE...

Bien avant le Covid-19. Comment l’Europe a-t-elle fait face à la Peste noire ?

Il est utile de rappeler d’abord ce que fut la Peste Noire. Une épidémie d’ampleur colossale qui toucha une...

Mickaël Mary : « J’ai souhaité proposer un panorama de la grande richesse naturaliste en baie du Mont St Michel »

Inscrits au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1979, le Mont-Saint-Michel et sa baie sont une destination touristique incontournable qui...

Anne-Sophie Chazaud : « En France, la pensée dite progressiste contient en son sein un ferment puissamment liberticide »

Anne-Sophie Chazaud, philosophe et essayiste, a publié il y a plusieurs semaines un livre important, « Liberté d’inexpression: nouvelles...

Covid-19. Toujours pas de vraie 2ème vague en vue mais un rebond saisonnier d’ampleur limitée pour l ‘Europe et les USA

Au niveau planétaire, si la contamination progresse principalement en Europe, la courbe générale des décès ne permet pas encore...

Une chaise destinée à empêcher le « manspreading » a vu sa créatrice, une étudiante de 23 ans, récompensée par un prix national en Angleterre. Mieux vaut être bien assis avant de lire la suite…

Manspreading : nouveau cheval de bataille féministe

Elle n’a que 23 ans mais elle veut déjà s’en prendre aux hommes. Non, le féminisme n’est plus simplement ce passe-temps pour quinquagénaires en quête de sens. Laila Laurel est une étudiante en conception 3D et artisanat tout juste diplômée de l’université de Brighton, fameuse station balnéaire du sud de l’Angleterre.

Manifestement aussi militante que créative, la jeune fille a eu la brillante idée de concevoir une chaise contraignant les hommes à ne pas écarter les jambes. Une fâcheuse habitude que l’on nomme désormais communément le « manspreading ». Et qui est accessoirement devenue l’un des combats principaux des féministes. Lesquels reprochent aux hommes (hétérosexuels et blancs si possible) d’empiéter sur l’espace personnel des autres. C’est d’ailleurs à partir de son expérience personnelle, avec des hommes « « empiétant sur [son] espace en public » que Laila Laurel a mené son projet.

Loin de passer inaperçue, cette chaise donnant aux hommes s’asseyant dessus des airs efféminés a remporté le prix Belmond [NDLR : un prix national britannique en design] pour son invention.

La chaise en question est ainsi dotée de morceaux de bois placés de chaque côté obligeant à serrer les jambes pour s’asseoir. Il fallait y penser !

Manspreading
Laila Laurel et ses deux modèles de chaises…

Une autre chaise pour les femmes… jambes écartées

Avec cette célébrité soudaine, la jeune créatrice a aussi connu un certain revers de la médaille : « J’ai reçu beaucoup de messages explicites d’hommes qui semblent avoir l’impression que je hais tous les hommes. » Si Laila Laurel semble étonnée de ces « impressions », il faut bien reconnaître qu’il n’y a pas de fumée sans feu…

Quant au jury, il a assuré que le travail de Laila Laurel était « une conception audacieuse et pragmatique, explorant le rôle important du design d’informer sur les questions de l’espace, du comportement des personnes et sur la société d’aujourd’hui ». Signalons tout de même que la remise du prix avait lieu à Londres, dans une ville où le nombre d’attaques au couteau atteint des records. Des comportements autrement plus dangereux que le « manspreading » et qui ne se régleront pas avec une chaise en bois.

Dans le même temps, la jeune créatrice a également fabriqué une deuxième chaise destinée aux femmes. Mais, cette fois, la chaise encourage la gente féminine à écarter les jambes.

Interrogée sur ce paradoxe, l’étudiante répond : « Je ne me prends pas trop au sérieux, parce que je veux vraiment que mon travail soit à la fois important et stimulant, tout en étant engageant et drôle. Je pense que l’humour est un outil très intéressant pour aborder les problèmes sociaux. »

Ou aussi pour créer des problèmes là où il n’y en avait pas.

Pour vous donner un aperçu de ses travaux, voici la vidéo réalisée par Laila Laurel :

Crédit photos : Capture YouTube
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Paris, capitale de l’ensauvagement ?

Les commerçants du 10ème arrondissement de Paris au bord du gouffre. Fragilisés comme tous leurs collègues français par la...

Les escape game d’Ille-et-Vilaine tentent un recours en justice face à l’obligation de fermeture

Après les salles de sports il y a quelques semaines, ce sont aujourd'hui les escape game d'Ille-et-Vilaine qui tentent...

Eric Zemmour : « Erdogan est le révélateur d’un conflit de civilisations »

Eric Zemmour : « Erdogan nous ramène à notre statut de chrétien, Erdogan est le révélateur d’un conflit de civilisations » https://www.youtube.com/watch?v=Zi5xnHqSMl8&feature=emb_title Toute l'émission face à...

Le Salon d’art de Saint-Aignan-de-Grandlieu : à découvrir en un temps d’isolement !

Chaque année Saint Aignan de Grand Lieu, petite commune aux confins du Pays de Retz en Loire Atlantique organise un «  Salon d’art »,...

Santé. Peut-on vraiment se débarrasser des acouphènes ?

Les acouphènes perturbent la vie de millions de personnes en France, dont une partie avec des formes sévères. Quelles causes et quels remèdes face...

Comptalib. L’avenir du logiciel comptable pour les entrepreneurs ?

Comptalib, est un logiciel en ligne qui entend venir en aide à tous les entrepreneurs et experts-comptables en balisant tout le parcours de la...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -