Le nombre d’attaques au couteau a atteint un nouveau record au Royaume-Uni. Pour le maire musulman de Londres Sadiq Khan, cette criminalité serait une conséquence… de l’austérité.

Attaques au couteau : l’incroyable augmentation

Les derniers chiffres de la criminalité au Royaume-Uni ont de quoi affoler, principalement en ce qui concerne les attaques au couteau. Il s’avère que ces dernières ont augmenté d’au moins 8 % entre avril 2018 et mai 2019 en Angleterre et au Pays de Galles. Les données publiées par le Bureau de la Statistique nationale (ONS) montrent qu’il y a eu 43 516 infractions enregistrées par la police impliquant un couteau ou un objet tranchant, le chiffre le plus élevé depuis le début de ces enregistrements en 2011.

Par ailleurs, selon Sky News, les données ne tiennent pas compte des crimes enregistrés par les autorités écossaises et la police du Grand Manchester, qui patrouille dans certaines parties de la 9e plus grande ville de Grande-Bretagne, selon Sky News.

Londres : chiffres accablants, explications (très) douteuses

L’augmentation de la criminalité liée aux couteaux est particulièrement évidente à Londres, où le maire Sadiq Khan a essayé de contenir le problème. En vain puisque la capitale britannique a enregistré pas moins de 33 coups de couteau mortels depuis le début de l’année 2019. Tandis que l’an dernier, ce sont 135 décès par arme blanche qui ont été recensés. Sur la séquence 2017/2018, 3 301 délits liés aux coups de couteau étaient alors comptés.

Au regard des chiffres de mars 2011, cela ne constitue pas moins qu’une augmentation de 42 % en l’espace de sept ans. Mais, pour Sadiq Khan, cette progression fulgurante des attaques ne serait finalement que le « coût humain de l’austérité ». Selon lui, « la triste réalité, c’est que la violence que nous voyons aujourd’hui dans nos rues est un effet secondaire épouvantable de l’inégalité croissante et de l’aliénation causée par des années d’austérité et de négligence ».

Des affirmations basées sur certaines données publiées par la mairie de Londres qui ont donc permis au maire travailliste d’évoquer l’existence d’un « lien direct » entre pauvreté et criminalité. Il est toutefois regrettable que Sadiq Khan n’est pas souhaité recouper ces informations avec celles concernant l’origine des auteurs de ces attaques au couteau…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.