Brest, les voitures brûlent. A Lorient, les incendiaires n’en ont qu’après les poubelles. Mais avec une efficacité toute bretonne : 25 incendiées en moins d’un mois. Les incendies ont aussi détruit une voiture qui a été brûlée par propagation le 19 juillet, rue Etienne Perrault. Les incendies sont concentrés dans le centre-ville et le quartier Bois du Château.

Dans l’ordre, quatre poubelles ont brûlé le 21 juin de 1h10 à 2h50 (rues de Kerlin, Merville, Léon Blum, Jean Gosset). Deux autres le 26 juin, de 4h25 à 5h30, place Anatole le Braz et rue Cambry. Deux encore le 28 juin, de 0h40 à 3h40, rue Capitaine Lefort et rue de Kerlin. Quatre le 30 juin, de 0h40 à 4h51, place Alsace-Lorraine, rue Benjamin Delessert, rue du Maréchal Joffre. Deux le 2 juillet, rue Gabriel Fauré à 0h50, deux encore le 4, vers trois heures du matin rue Nayel. Un le 5 juillet, rue Général Dubail à 2h30.

Puis une semaine de calme avant le feu d’artifice du 14 : un à 22h30 rue Gabriel Fauré, un quatre jours plus tard, le 18, rue Monistrol vers minuit, quatre enfin le 19 juillet, rue Charles Gounod à 0h50 et rue Etienne Perrault à 2h50. Outre la voiture endommagée lors du dernier incendie, deux locaux à poubelles ont été détruits.

La série d’incendies ainsi que leur localisation et leur heure – presque toujours de nuit – font penser à un seul auteur ou groupe d’auteurs ; la thèse de l’incendie criminel est privilégiée. Reste à savoir quel sont ces lorientais qui ont déclaré la guerre aux poubelles – aux frais du contribuable évidemment.

LM

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine