Au RN, Marine Le Pen laisse le champ libre à Jordan Bardella

A LA UNE

Jordan Badella tête de gondole, Marine Le Pen en retrait ! C’est une petite révolution qu’opère le Rassemblement National en cet été 2019, la figure principale du parti n’est plus un Le Pen mais bel et bien celui qui fut tête de liste de la dernière élection européenne.

Si certains observateurs imaginaient que les « seconds couteaux » avaient été mis en avant durant cette campagne afin de soulager les cadres, il en est autrement au sein du parti patriote.

Débordements des supporters algériens, CETA, polémique de Rugy, ouverture de la PMA aux femmes célibataires et homosexuelles, polémique Sibeth Ndiaye : Jordan Bardella est sur tous les fronts, tant sur les réseaux sociaux (via son compte Twitter notamment) que sur les plateaux de télévision.

Le départ de Florian Philippot en septembre 2017 avait privé l’ex-FN d’un interlocuteur crédible face à des journalistes toujours très « pointilleux » face aux opposants à l’immigration; les militants peuvent ainsi se rassurer, le jeune espoir du parti a su reprendre la main.

Marine Le Pen, entre humilité et affaires

Cette dynamique peut également être mise au crédit de Marine Le Pen qui a su s’effacer en temps voulu. La présidente du Rassemblement National a tout de même réagi à quelques événements, en demandant notamment des sanctions pour les « fauteurs de troubles » algériens et même l’expulsion des binationaux franco-algériens.

Sa discrétion s’explique aussi par les affaires privées et judiciaires ayant marqué son été. Comme en 2018, la période des vacances est synonyme de troubles pour Marine Le Pen, déboutée par le Conseil d’Etat au sujet de son patrimoine. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique avait en effet estimé qu’elle avait sous-évalué la valeur de son patrimoine immobilier.
L’autre ennui est plus personnel puisque Jean-Marie Le Pen réclame au RN le remboursement d’un prêt effectué pour la campagne présidentielle de 2017. Un prêt estimé à 6 millions d’euros.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

VOILE. JO 2024 : Objectif Paris 2024 pour Lou Berthomieu en Nacra17

Elle est grande (1,78), elle est jeune (20 ans), elle est sportive de haut niveau et elle est aussi...

Nantes : sous la marque Petit Breton, Robin Cojean crée des vélos sur-mesure

Bien connue des fans de cyclisme, la marque Petit Breton, du nom de celui qui fut le premier double...

Articles liés