Franck Louvrier : « Faire de La Baule une ville balnéaire »

A LA UNE

La saison estivale et la canicule ne ralentissent en rien la campagne  municipale à La Baule pour des élections qui n’auront lieu que les 15 et 22 mars 2020. Une campagne où s’affrontent actuellement trois listes déclarées qui ont pour point commun d’être toutes issues de la même famille politique : Les Républicains et aussi, peut-on remarquer,  d’être « Macron compatibles », même si seulement l’une d’entre elles a reçu l’investiture de LREM.

franck_louvrier

Après avoir rencontré Xavier de Zuchowicz tête de liste de « Engagés avec vous pour la Baule Escoublac», Breizh-info a interviewé Franck Louvrier qui conduit la liste « La Baule audacieuse ».

« Il faudra passer d’une station à une ville balnéaire »

Un candidat qui mène une campagne très active en organisant des ateliers thématiques et de quartier et qui ne ménage pas ses efforts pour succéder à Yves Métaireau. Professionnel de la communication, il sait faire pour alimenter les medias et attirer l’attention des électeurs – il a été conseiller du Président Sarkozy- en témoigne la venue de celui-ci à La Baule le 22juillet pour dédicacer son livre Passions.

Peu de temps auparavant Franck Louvrier avait publié un petit livre La Baule intime, astucieux et avec des anecdotes bien enlevées, dans lequel il explique ses relations avec la station balnéaire, dit comment il envisage sa fonction de maire, comment il entend l’exercer et ce qu’il veut pour la ville.

Pour le candidat La Baule devra faire faire face dans les années à venir à plusieurs enjeux qui détermineront son avenir.

Sur la plan économique : «  La Baule sera dans un contexte touristique concurrentiel avec des villes comme Saint-Malo, Biarritz ou Arcachon ». Conscient du vieillissement  de la population bauloise, Franck Louvrier souhaite accueillir et loger à La Baule de nouveaux habitants jeunes : « c’est un enjeu générationnel (…) il faudra passer d’une station à une ville balnéaire ». Des parcelles de terrain seront rendues disponibles pour construire des maisons individuelles : « De plus en plus de jeunes actifs veulent vivre au pays des vacances », pour eux « qualité de vie et niveau de vie doivent aller de pair », déclare Franck Louvrier qui s’appuie sur les travaux du sociologue Jean Viard.

La police municipale devra être armée

La protection des biens et des personnes est aussi pour lui un enjeu de taille et Franck Louvrier ne pratique pas la langue de coton et préfère parler de « délinquance » plutôt que d’incivilités. Cela passe par un renforcement de la police municipale qui devra être armée, le développement de la videosurveillance…

L’environnement : « il est au quotidien de la responsabilité du maire », ainsi Franck Louvrier envisage de mettre en régie directe, cantines et restauration municipale. Il est partisan  des circuits courts en « achetant local » ajoutant : « il faut éduquer à bien manger ».

La démocratie locale est aussi un des points les plus importants du programme de Franck Louvrier, surtout en matière d’urbanisme. Il prend pour exemple la refonte de la promenade de mer qui s’étalera sur un long temps : « les gens ne savent pas ce qui se passe auprès de chez eux, ou l’apprennent au dernier moment, ce n’est plus possible !  (…) Transformer les informations en décisions, c’est la politique ».  Il ajoute : « La politique doit donner du bien être et  tirer les gens vers le haut ».

Pas d’hébergement pour les clandestins

Sur l’accueil éventuel de clandestins africains à La Baule, Louvrier est clair, c’est non : «  Il n’y a pas de possibilité d’hébergement ».  Quant aux squats qui ont tendance à se multiplier à Nantes et à Saint-Nazaire : « c’est une atteinte au droit fondamental de la propriété, la justice n’est pas appliquée correctement sur le fond et sur la forme ».

Mais le candidat Louvrier qui souhaite devenir « un maire à temps plein» est aussi un homme politique, Conseiller Régional (un mandat complémentaire qu’il souhaite conserver) et Président départemental de son parti Les républicains. Interrogé sur l’état de celui-ci depuis l’élection du Président Macron et les résultats calamiteux de LR aux élections européennes, il déclare : « j’ai le droit de porter un jugement sur les erreurs de ma famille politique (…) mais je n’aime pas les étiquettes ». Comme preuve de son « esprit d’ouverture » Il approuve la suppression de l’ISF et condamne la reculade du gouvernement et l’abandon du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes.

« Étanchéité totale vis-à-vis du Rassemblement national »

Interrogé sur l’affaire Pilard, le conseiller régional qui avait osé diner avec Marion Maréchal en compagnie d’une dizaine d’autres élus LR, Franck Louvrier approuve les sanctions prises par la présidente du conseil régional, Christelle Morançais : « la ligne définie par LR doit être appliquée : étanchéité totale vis-à-vis du Rassemblement national ». Une position qui est loin de faire l’unanimité parmi les militants  de Loire Atlantique.

« La Baule est bretonne, il n’ y a pas de débat là dessus.»

Questionné  sur le rattachement de la Loire-atlantique à la région Bretagne , Franck Louvrier déclare : « La Baule est bretonne, il n’ y a pas de débat là dessus.  (…) je suis attaché jusqu’au bout des ongles à la Bretagne. (…) l’enracinement et les cultures identitaires sont essentiels ». Mais il regrette que dans sa réforme régionale le gouvernement de François Hollande n’ait pas fusionné Bretagne et Pays de Loire dans une grande région Ouest, un débat à la fois culturel et administratif qui est toujours posé.

Lors de sa venue à la Baule le 22 juillet Nicolas Sarkozy a déclaré : « J’espère de tout cœur qu’un jour  Franck Louvrier aura à conduire les destinées de La Baule parce que c’est un homme d’expérience et La Baule mérite un nouveau dynamisme. »

L’avenir dira si se marquer ainsi était un choix judicieux pour un candidat pour qui l’enjeu est : « le changement dans la continuité ».

François Cravic

Crédit photo : wikipedia (cc) et DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

Brest. Trois voitures incendiées à Pontanézen

Trois voitures ont été incendiées à Pontanézen (Brest), dans la nuit de lundi à mardi. Les voitures étaient totalement embrasées...

Articles liés