En 75 ans la cité balnéaire de La Baule n’aura connu que 3 maires, le plus connu fut durant 24 ans l’ancien ministre Olivier Guichard, président de la région des Pays de la Loire   et « baron du gaullisme ». L’année prochaine ce record sera battu  par l’édile sortant Yves Métaireau (photo) . Ce fidèle d’Alain Juppé qui fut avec constance, successivement, RPR, UMP, puis LR, s’est rallié le 9 juin dernier avec 72 autres maires à Emmanuel Macron et à son gouvernement c’est-à-dire à LREM.

Yves Métaireau, maire sortant de La Baule, rallié à Emmanuel Macron

Commune de 16 000 habitants (200 000 l’été) vivant essentiellement de sa plage et du tourisme, La Baulei excite les convoitises des multinationales. Sa population résidente est âgée (44%  des habitants ont plus de 60 ans) et vote fidèlement pour la « droite » assimilée au  parti de l’ordre (44 % pour Fillon au 1er tour des Présidentielles 2017,  77% pour Macron au 2ème tour).

Une succession difficile

Mais la succession d’Yves Métaireau  qui ne se représentera pas en 2020 s’annonce difficile, trois listes issues des « Républicains »  vont s’affronter et il faudra compter aussi avec celle du conseiller municipal RN Didier Vernet.

Le premier à se déclarer fut l’avocat d’affaires parisien Jean-Yves Gontier dès janvier 2018  avec son association « Pour La Baule, pour la baie » qui a mené une campagne active dès le second semestre 2018. Breizh info l’avait interviewé le 22 octobre dernier et il vient de recevoir l’investiture officielle du parti macroniste. Le second à se déclarer fut Franck Louvrier ancien conseiller en communication du Président Sarkozy, vice-président de la Région des Pays de la Loire et conseiller municipal de La Baule et… nouveau secrétaire départemental de LR.

Nous avons rencontré Xavier de Zuchowicz, maire-adjoint aux affaires économiques, qui a confirmé sa candidature à la tête de la liste « Engagés avec vous pour la Baule Escoublac» le 19 juin dernier.

Xavier de Zuchowicz se présente comme un  homme engagé. Général, ancien élève de Saint-Cyr, il a fait le choix des troupes de marine. Orienté vers les actions extérieures de la France au Tchad et au Liban  il a été chef du Centre opérationnel de l’armée de terre. Adjoint au chef d’état-major particulier du président Jacques Chirac de 1996 à 1999, il a été au plus près de la gestion des crises tant nationales, comme en Nouvelle Calédonie, qu’internationales dans les relations avec l’Australie. Après avoir commandé les forces françaises dans le Pacifique sud, il a dirigé, de 2003 à 2005, l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) avant d’être nommé gouverneur militaire de Paris jusqu’à sa retraire en 2007.

Résident baulois depuis plusieurs années, Xavier de Zuchowicz intègre l’équipe municipale d’Yves Métaireau comme conseiller en 2008.  Aux élections de 2014 il devient adjoint en charge des  affaires économiques du tourisme et des associations patriotiques et en octobre 2016 PDG du Palais des Congrès Atlantia.

Une liste apolitique

Xavier de Zuchowicz dénie avec force « toute ambition personnelle », Le postulant à la mairie met l’accent sur le « caractère apolitique » de l’équipe municipale qu’il présentera. C’est pour cela qu’il a attendu la fin des élections européennes pour annoncer sa candidature. Il ne « demande pas leur carte » à ses coéquipiers, il reconnait que sur sa liste il y aura des « gens  de LR, ou proches de LREM, « des déçus de Louvrier ». Lui même reconnait avoir été dans un passé proche « aux Républicains » et  voté Fillon aux primaires de la droite. Mais, précise-t-il, « il n’y aura aucune polémique avec les autres listes. Ce que je veux sur la nôtre ce sont avant tout des compétences »  insiste-t-il.

« Dans l’association Engagés avec vous pour la Baule Escoublac, j’ai réuni des vrais Baulois hors des partis politiques », ceux-ci s’appuieront « pour construire un projet municipal à leur écoute  sur la parfaite gestion de l’équipe Métaireau » déclare-t-il. Cette qualité de gestion est d’ailleurs reconnue par les autres têtes de listes.

Soucieux du renouvellement de la population bauloise Xavier de Zuchowicz fait de l’installation de jeunes et nouveaux couples dans la commune un des axes majeurs du programme de son équipe. Ceux-ci doivent « être prioritaires pour l’accès au logement, à la propriété ». Un effort particulier doit être fait dans la construction de nouvelles crèches.

« Faire venir des start-up »

Il faut aussi « faire venir des start-up, en y associant CAP atlantique », c’est, poursuit le candidat, un projet de l’équipe Métaireau qui verra le jour rapidement dans l’ancien bâtiment reconstruit du ministère de l’Éducation. Selon lui, « les Baulois dans leur majorité veulent un nouveau remblai » et l’un des grands chantiers de la nouvelle mandature sera donc le « réaménagement du front de mer de La Baule qui est trop linéaire avec de multiples kiosques, pistes cyclables, espaces piétonniers…  Cela ira de pair avec une réanimation de la baie qui doit accueillir les nouveaux sports ».

Xavier de Zuchowicz est optimiste pour l’avenir de La Baule. La station vit désormais durant l’année comme le centre des congrès  Atlantia. Il défend la concession de la gestion de  la plage à Véolia. Celle-ci  a retrouvé la sérénité et elle est plus attractive. Restaurants et clubs installés sur le sable ont été reconstruits avec des équipements aux normes.

« Aucun intérêt à faire venir des migrants »

Interrogé sur la possibilité d’accueil de « migrants » clandestins africains comme à Saint Brévin ou Batz sur Mer, l’actuel maire-adjoint est catégorique : «  Nous n’avons rien demandé, il n’y a pas d’intérêt à en faire venir à la Baule où ils ne trouveront aucun travail, ils  n’ont rien à y faire ».

En ce qui concerne la sécurité à laquelle la population bauloise est très attachée, Xavier de Zuchowicz déclare : « C’est l’affaire de la police nationale avec qui le maire négocie, les incivilités sont du ressort  du maire » . Il envisage une « grande campagne de pédagogie » pour les réduire et s’oppose à l’armement de la police municipale. Il se félicite du maintien d’une compagnie de CRS qui viennent depuis le 11 juillet et jusqu’à la fin août renforcer la sécurité face à l’afflux de dizaines de milliers de touristes.

S’appuyant selon lui sur « un bon bilan », présentant une nouvelle équipe transformée et rajeunie, avec seulement un tiers de sortant  dont les deux élus de la liste Ensemble réveillons La Baule ( 15% des suffrages en 2014) et en dépit d’une rude concurrence Xavier de Zuchowicz est serein sur le succès de la liste qu’il mène.

Rendez-vous en mars prochain !

François Cravic

Crédit photos : Breizh-info.com et DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine