A l’abbatiale de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, 1200 ans après

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

La petite et calme commune de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, à environ 30 kilomètres de Nantes, cache un inestimable trésor !

Frappée par l’histoire

L’abbatiale Saint-Philbert se tient là, au cœur du village, depuis 1200 ans en cette année 2019 !

Elle fut construite avec tout un monastère au IXème siècle, vers 819, lorsque la localité se nommait Déas et s’apprêtait à accueillir les moines bénédictins qui étaient jusque-là installés sur l’île de Noirmoutier, un territoire en proie aux raids menés par les vikings.

Ils y emmenèrent avec eux les reliques de Saint Philibert, un religieux franc né dans le Gers au VIIème siècle et qui avait entre-autres fondé le monastère de Noirmoutier.

Ce déménagement ne sera pas efficace bien longtemps puisque les attaques des vikings les suivirent quelques années plus tard, obligeant les moines à quitter les lieux en 847. A Tournus, en Bourgogne, où ils s’en allèrent, ils furent enfin en sécurité.

La vie reprendra son cours à l’abbatiale et au prieuré de Déas à la fin du XIème siècle, qui prendra le nom de Saint-Philbert au siècle suivant.

L’histoire n’épargne pas l’abbatiale, car, après les vikings, les guerres de religion puis la Révolution lui causeront des dégâts, protestants et révolutionnaires voyant en elle un symbole catholique important.

L’abbatiale aujourd’hui   

L’abbatiale est le seul édifice du vieux monastère à avoir traversé le temps. Rénovée, elle rayonne aujourd’hui et permet au visiteur de se replonger dans l’époque carolingienne, notamment lorsqu’ils avancent dans la nef typique.

Il est également possible d’accéder à la crypte, étroite mais où l’on peut trouver le sarcophage de Saint Philibert en personne. Si ses ossements ne sont plus là, la légende dit que ceux qui passeront dans le petit espace sous le tombeau verront leurs vœux se réaliser !

Le saint est par ailleurs représenté sur un vitrail et par le biais d’une somptueuse statue tandis que des objets du moyen-âge trouvés lors de diverses fouilles archéologiques sont mises à l’abris et présentées dans l’abbatiale.

Le 1200ème anniversaire de ce bijou du pays de Retz est accompagné de festivités lancées depuis le printemps et qui se poursuivront avec des conférences, des concerts et des expositions jusqu’au mois de septembre. Les expositions temporaires ont lieu dans les salles modernes annexes.

Les amoureux pourront quant-à eux déambuler dans les jardins, la main dans la main, pour admirer les plantations exotiques ou la façade de l’abbatiale.

Crédit photos : Alexandre Rivet
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

Gaspard Koenig sur le pass sanitaire. « Le gouvernement a perdu la notion de liberté ! »

Arthur Delaborde reçoit Gaspard Koenig, philosophe, essayiste, romancier, et président du laboratoire d'idées Génération libre qu’il a lancé en...

Articles liés

Allemagne. Plus de 100 prêtres catholiques défient le Vatican en célébrant des mariages homosexuels

En signe d'opposition avec le Vatican, plus de 100 prêtres catholiques allemands ont décidé de bénir le mariage de couples homosexuels au titre d'une...

Crise sanitaire : les diocèses dans le rouge, exemple dans le Finistère

2020 qui s'achève a été difficile pour beaucoup, notamment pour l'Eglise catholique de France qui enregistre un déficit financier de 90 millions d'euros cette...

Eric Zemmour : « L’Église devrait être garante de la Tradition »

Eric Zemmour : « L’Église, depuis Vatican II, croit qu’elle doit se soumettre en permanence au Siècle, alors qu’elle devrait être garante de la...

Julien Aubert (LR) : « On peut être ici 200, pendant 3h, séparés d’1 siège mais pas 50 pour prier 1h dans une église,...

Julien Aubert (LR) : « On peut être ici 200, pendant 3h, séparés d'1 siège mais pas 50 pour prier 1h dans une église,...