Un clandestin crie « Allah Akbar ! » : grosse frayeur en gare de Nantes

A LA UNE

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Un Soudanais clandestin, âgé de 27 ans et fortement alcoolisé, a semé ce 8 août un certain désordre dans la gare de Nantes, quand il a crié à plusieurs reprises Allah Akbar. Néanmoins, bien que les forces de l’ordre ont trouvé sur son téléphone les vidéos d’un imam saoudien, il ne sera pas jugé pour apologie du terrorisme, l’infraction étant jugée insuffisamment caractérisée.

Pas poursuivi pour apologie du terrorisme

Le jeune homme a aussi insulté un agent SNCF et refusé de quitter le hall. Il avait 1.80 grammes d’alcool par litre de sang – une alcoolisation importante, ainsi que deux petits couteaux sur lui. Mais finalement, il ne sera jugé qu’en septembre 2020 pour outrage, ivresse publique manifeste – quand un homme ivre trouble l’ordre public et s’en prend aux autres ou aux biens – et port d’arme prohibé.

Du fait de sa situation clandestine, il a été placé au centre de rétention administrative de Rennes. Cependant, il est peu probable qu’il soit expulsé : les procédures sont devenues tellement touffues et les forces de l’ordre tellement débordées que deux tiers d’entre elles finissent en queue de poisson.

D’autant que les bonnes volontés pour que les clandestins – même ceux qui troublent l’ordre public – restent sur le sol français ne manquent pas. Outre des associations dument subventionnées, il y a aussi des activistes violents, comme ceux qui ont reconnu et tabassé hors service, le 31 juillet, deux policiers rennais affectés au centre de rétention administrative.

Quand ce ne sont pas les élus qui s’en mêlent, comme l’apprend le Canard Enchaîné (07.08). A Saint-Pierre des Corps près de Tours, malgré les objurgations de la maire communiste et de quelques dizaines de militants pro-immigrés, un Soudanais clandestin de 29 ans, arrivé en France en 2016 et débouté du droit d’asile, a finalement été renvoyé dans son pays.

D’après les forces de l’ordre, l’homme n’était en rien un ange : il était défavorablement connu à Tours et Poitiers, notamment pour vols en réunion et port d’arme prohibé. Pendant ce temps, une autre élue de Saint-Pierre des Corps, d’opposition celle-là, issue de la « diversité », a été enlevée, séquestrée et menacée de mort pour avoir refusé un mariage arrangé. Douce France tourangelle…

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Face aux rodéos urbains, la mairie socialiste de Vaulx-en-Velin propose… une activité motocross aux « jeunes » [Vidéo]

La municipalité socialiste de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue de Lyon, a décidé de proposer une activité « motocross »,...

« Violences policières ». 25 morts en 2020 dont au moins 10 d’origine musulmane

Ils s'appelaient Romain, Toufik ou Olivio. Ils étaient fêtards, camionneurs, cambrioleurs ou terroristes. Tous étaient de sexe masculin, relativement...

Articles liés

Face aux rodéos urbains, la mairie socialiste de Vaulx-en-Velin propose… une activité motocross aux « jeunes » [Vidéo]

La municipalité socialiste de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue de Lyon, a décidé de proposer une activité « motocross », encadrée et sécurisée sur des...

« Violences policières ». 25 morts en 2020 dont au moins 10 d’origine musulmane

Ils s'appelaient Romain, Toufik ou Olivio. Ils étaient fêtards, camionneurs, cambrioleurs ou terroristes. Tous étaient de sexe masculin, relativement jeunes,  avec une surreprésentation des...

Michel Onfray / Patrick Buisson : La rencontre exclusive !

Michel Onfray et Patrick Buisson sont les invités d'Éric Morillot à l’occasion de la sortie de leurs nouveaux livres respectifs « L’art d’être français...

Le char chinois, à l’origine du premier empire

Grâce à l'utilisation du char par ses troupes, la dynastie Qin a pu unifier sept royaumes et fonder le premier Empire de Chine. À...