À Rennes, deux policiers en civil ont été agressé le 31 juillet au soir par plusieurs individus. Trois personnes ont été interpellées puis placées en garde à vue.

Rennes : en civil mais reconnus dans la rue

Deux policiers, adjoints de sécurité (ADS) âgés de 23 et 25 ans affectés au Centre de rétention administratif (CRA) de Rennes, ont été violemment agressés dans la soirée du mercredi 31 juillet aux abords du Roazhon Park. Les deux hommes, tandis qu’ils n’étaient pas en service et donc habillés en civil, passaient la soirée en compagnie d’un ami.

Lorsque l’un des deux hommes est sorti dans la rue, il a alors été assailli de coups par plusieurs personnes après avoir reçu du gaz lacrymogène. Il réussira à s’enfuir par la suite.

Peu de temps après, le second policier est lui aussi passé à tabac. Selon les témoignages des deux victimes, leurs agresseurs auraient évoqué leur qualité de policier au moment de l’agression. Ils auraient donc ainsi été reconnus.

Points de suture pour les policiers

Après avoir enfin échappé à leurs assaillants, les deux hommes parviendront à gagner l’hôpital pour se faire soigner. Ils s’en sortent avec des points de suture au visage et des hématomes. Les deux blessés ont déposé plainte dans la foulée.

Les investigations de la police ont rapidement conduit à l’interpellation de trois individus. Lesquels ont été placés en garde à vue au commissariat de Rennes avant d’être déférés au parquet de la ville jeudi 1er août au soir.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine