Le phénomène prend de l’ampleur dans le département de Loire-Atlantique : 350 brebis ont été volées depuis le début de l’année, un chiffre en constante augmentation depuis l’apparition du phénomène sur le département, il y a environ 5 ans.

La gendarmerie est sur le coup, les éleveurs signalent les vols via une messagerie instantanée mais difficile d’arrêter les auteurs sur un aussi grand territoire rural et souvent au cœur de la nuit. Les éleveurs touchés se sont regroupés dans un collectif pour tirer la sonnette d’alarme.

A noter que le reportage de Cnews réussit la « performance » de ne pas poser une seule fois la question : à qui profite le crime, sachant que ces vols se multiplient notamment à l’approche de l’Aid el Kebir ? C’est en tout cas la question que se pose cet internaute, manifestement moins complexé.

A Paris, la fondation Brigitte Bardot a mis les pieds dans le plat, concernant notamment des moutons en écopaturage, volés à l’approche de la fête musulmane…

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine