Un Guinéen de 20 ans, sous le coup d’une obligation de quitter le territoire (OQTF), vient d’être arrêté, mardi, à Nantes, après avoir agressé un policier.

Les faits se sont déroulés au début de la semaine, le 20 août dans un bus de la Semitan. Plus précisément dans un bus C3 qui dessert Dervallieres et la clinique Atlantique. À hauteur de l’arrêt Poincaré situé près du parc de Procé le chauffeur du bus avertit la police qu’un individu se trouve dans le bus avec un couteau de boucher.

Les policiers font évacuer les voyageurs puis attendent l’individu pour l’interpeller. Ce dernier refuse de poser son couteau, avant de bousculer les agents de police qui font usage, sans succès, d’un taser. Finalement maitrisé, l’Africain sera placé en garde à vue.

Une garde à vue durant laquelle il aurait expliqué entendre des voix, selon une ritournelle désormais bien connue des services de police (l’altération du discernement permettant une réponse pénale généralement plus douce).

Au final, un policier blessé, sans gravité, et un nouvel individu qui n’a rien à faire sur le territoire français, mais à qui les autorités ont permis, en le laissant à Nantes, de mettre potentiellement en danger la vie des citoyens.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine