Samedi 24 août se déroulaient deux rencontres préparatoires en vue de la Coupe du monde de rugby, qui se déroulera au Japon à partir de fin septembre : l’Angleterre a littéralement atomisé (8 essais) l’Irlande, tandis que l’Ecosse a pris sa revanche sur l’équipe de France, mais de façon timide. Retour sur les deux matchs.

L’Angleterre triomphe d’une Irlande inquiétante (57-15)

L’Angleterre a écrasé l’Irlande (57-15), samedi à Twickenham. Les Anglais ont inscrit 8 essais par Daly, Tuilagi, Itoje, Kruis, Curry, Cowan-Dickie, Cokanasiga. Les Irlandais, en plus d’avoir totalement lâché le match en deuxième période, ce qui est suffisamment rare pour être souligné, ont perdu Conor Murray et Cian Healy, deux atouts majeurs du XV du trèfle. Entre ça, la blessure récurrente de Sexton, et un niveau de jeu qui n’est plus comparable avec la flamboyante Irlande version 2018, il  ya de quoi s’inquiéter.

Du côté de l’Angleterre, c’est l’inverse. L’équipe est flamboyante, les automatismes sont là, la puissance dégagée est impressionnante. En route vers la Coupe du monde, tout simplement

L’Ecosse prend une timide revanche face à la France (17-14)

Après la fessée reçue à Nice la semaine dernière, l’Ecosse devait réagir face à la France à Murrayfield. C’est chose faite, mais au terme d’un match que les Français pouvaient largement remporter (17-14). Les deux équipes ont fait preuve d’une imprécision et d’erreurs que l’on pardonnera volontiers, étant donné qu’il ne s’agit que du deuxième match de la saison. Seul Penaud a survolé la rencontre, démontrant toute sa classe, lu qui figure sans doute parmi les meilleurs joueurs du monde à l’heure actuelle.

L’Ecosse, avec une équipe plus proche de son XV type, va devoir corriger les imprécisions, et avoir plus de rigueur, si elle veut faire quelque chose au Japon. Mais quand on voit l’état de forme de l’Irlande, son premier adversaire, on se dit que leur poule va peut être être une poule de bras cassés dans laquelle le Japon pourrait tirer les marrons du feu….ou pas !

Le week-end prochain se succéderont France-Italie vendredi, puis Fidji-Tonga, Pays de Galles-Irlande et enfin Géorgie-Ecosse le samedi. De quoi commencer à y voir un peu plus clair !

Photos d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine