28 septembre à Paris. La journée de la liberté éducative

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

 L’association EUDEC France, en partenariat avec la Fondation pour l’école et les éditions Actes Sud, organise la journée de la liberté éducative, le 28 septembre à Paris.

Avec notamment une conférence exceptionnelle (en anglais, traduite via l’application zoom sur les smartphones) de Peter Gray. Peter Gray est un chercheur et un académicien américain, professeur de psychologie à Boston College. Il est l’auteur de Libre pour Apprendre (Actes Sud, 2016) et du blog Freedom to Learn pour le magazine Psychology Today. Gray est connu pour critiquer les systèmes éducatifs conventionnels et il est fréquemment invité à parler à des groupes d’éducateurs, parents et chercheurs à propos du besoin des enfants de jouer librement, des dommages psychologiques infligés aux enfants via les méthodes des écoles actuelles, et les moyens par lesquels les enfants sont conçu, par sélection naturelle, de contrôler leur propre éducation. Il est le fondateur et président du conseil de Alliance for Self-Directed Education, dédiée à promouvoir les opportunités d’éducation auto-dirigée pour les enfants et adolescents, en remplacement d’une scolarité coercitive. Il est aussi le fondateur et membre du conseil de Let Grow, dédiée à la réhabilitation de liberté des enfants de jouer et d’explorer, en plein air, dans des espaces publiques, sans supervision adulte permanente.

PROGRAMME DE LA JOURNÉE

  • 9h30 – 10h : accueil des auditeurs

  • 10h – 12h30 : débat entre Anne Coffinier et Ramïn Farhangi : « éduquer et instruire, à l’école et en dehors : comment placer le curseur entre activité spontanée, aiguillée et imposée de l’enfant ? »

  • 12h30 – 15h : pause déjeuner – fondateurs d’écoles démocratiques disponibles pendant la pause pour échanger avec les auditeurs.

  • 15h – 17h30 : conférence de Peter Gray : « What kind of education do children need ? » Peter Gray will discuss the fundamental role of free play and the power of self-directed learning in children’s education (De quelle éducation les enfants ont-ils fondamentalement besoin ? Peter Gray discutera du rôle fondamental du jeu libre et du pouvoir des apprentissages auto-dirigées dans l’éducation des enfants).

À 10h, Anne Coffinier et Ramïn Farhangi débattront de la question « éduquer et instruire, à l’école et en dehors : comment placer le curseur entre activité spontanée, aiguillée et imposée de l’enfant ?

Anne Coffinier est fondatrice de l’association Créer son école (2004), de l’Institut libre de formation des maîtres (2007) et de la Fondation pour l’école (2008), reconnue d’utilité publique. Son action vise à promouvoir la liberté scolaire en soutenant la création d’écoles indépendantes, libres de leurs programmes scolaires et du recrutement de leur corps professoral, ainsi que la liberté des parents de choisir l’école de leur choix, quels que soient leurs moyens financiers.

Ramïn Farhangi est cofondateur de l’école dynamique (2015), de l’association EUDEC France (2016), de l’écovillage de Pourgues (2017) et du mouvement Enfance Libre (2019). Il est également l’auteur de Pourquoi j’ai créé une école où les enfants font ce qu’ils veulent (Actes Sud, 2018). Il soutient l’idée que toute personne, quel que soit son âge, peut développer son autonomie et ses savoirs si son entourage lui accorde une totale confiance pour disposer de son temps comme bon lui semble.

Renseignements et inscriptions ici

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

De La Baule à Biarritz : ces maires de la côte qui demandent la réouverture des discothèques pour éviter les « fêtes sauvages »

Une tribune signée par une quinzaine de maires du littoral français demande la réouverture des discothèques afin d'éviter des...

Ecosse. Une étudiante bientôt expulsée de son université pour avoir dit que les femmes « ont un vagin et ne sont pas aussi fortes...

L'Ecosse, comme tout le Royaume-Uni, ressemble à un asile psychiatrique grandeur nature, toutefois révélateur du terrorisme intellectuel qui germe...

Articles liés

Div skol dre soubidigezh e Korsika e miz gwengolo

Embannet eo bet disadorn dremenet gant ar gevredigezh Scola Corsa : e miz gwengolo a zeu e vo digoret div skol dre soubidigezh e Korsika....

François Xavier Clément : « La formation des professeurs depuis plusieurs décennies s’est dégradée sur le plan disciplinaire »

En matière d’éducation, peu de personnes allient la pratique et la capacité à la théoriser — pour le meilleur — comme François-Xavier Clément, ancien...

Tyrannie sanitaire. La liste des professions autorisées à emmener leurs enfants à l’école la semaine du 5 avril

Voici la liste des professions autorisées à emmener leurs enfants à l’école la semaine du 5 avril telle qu’elle a été transmise par la...

Écoles fermées pendant 3 semaines : des parents réagissent à Nantes

C'est le sujet de conversation devant les écoles à Nantes : la fermeture des écoles pendant trois semaines. Impressions recueillies dans une école de...